lundi , 17 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>40.000 inscrits à la plate forme numérique de vaccination</span>:<br><span style='color:red;'>Création d’une nouvelle agence de numérisation de la santé</span>
© OT / Lazreg

40.000 inscrits à la plate forme numérique de vaccination:
Création d’une nouvelle agence de numérisation de la santé

Le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière Abderrahmane Benbouzid a annoncé jeudi dernier à Oran qu’une nouvelle agence sera créée par le ministère. Il s’agit de l’agence nationale de numérisation de la santé.

Une agence qui remplacera l’actuelle agence de documentation et permettra de savoir en temps réel les stocks de médicaments dans les hôpitaux. Cela permettra de faire face à la pénurie des médicaments. «Un texte est en cours d’étude et sera présenté devant le gouvernement» dira le ministre. Par ailleurs, le membre du gouvernement a tenu à rassurer les médecins suite aux revendications soulevés par leurs syndicats. Le ministre a affirmé qu’il s’agit de revendications légitimes. «Toutes les promesses seront tenues comme celle de la prime qui sera versé avant le début du mois de Ramadhan. D’autres revendications feront l’objet de discussions avec ces syndicats lors de prochaines rencontres. La porte du dialogue reste ouverte» a précisé le ministre.
Abderrahmane Benbouzid a rappelé que la conjecture actuelle, due à la crise sanitaire, a freiné beaucoup de choses. Il a insisté également sur l’importance de la réforme du système de santé, «ça demandera du temps, un ministre travaille pour ça, il y aura des assises qui regrouperont les experts» dira-t-il. A propos de la retraite des médecins et des professeurs, le ministre a rappelé que ce sujet est en cours d’étude. « Deux pistes sont envisagées, vus que le SMIG est à 20.000 DA, une autre problématique s’impose également, c’est l’âge de départ à la retraite» explique-t-il.
Le ministre lors de sa visite s’est rendu au projet de réalisation de l’hôpital des grands brûlés à Oran d’une capacité de 120 lits qui sera réceptionné le 31 mai prochain. Il a également inauguré les services hospitaliers du nouvel hôpital de Sidi Chahmi (Chteibo). Lors d’une rencontre avec le personnel médical de l’Ehu, le ministre a annoncé que «l’élaboration des textes d’application de la loi 18/11 est en cours. Nous veillerons à ce qu’ils soient terminés le plus rapidement possible», a assuré M. Benbouzid lors de cette rencontre.
«L’opération a pris du retard», a-t-il reconnu? Le Premier responsable a également confié que «le Premier ministre a demandé de faire passer le maximum de textes d’application de cette loi, mais la crise sanitaire de la Covid-19 a freiné les choses», révélant que «sur 105 textes d’application, quelques uns sont passés au Conseil du gouvernement et 7 à 9 textes passeront prochainement».
D’autre part, mercredi dernier, et suite à l’inauguration du salon international du mobilier hospitalier et de l’équipement médical Simem dans sa 23ème édition, le ministre a rappelé que le vaccin russe sputnik V sera fabriqué en Algérie. Les premiers quota sont attendus durant le mois de mars prochain. «On vise à répondre à la demande nationale, ensuite passer à l’exportation» a-t-il précisé. Lors de son discours à l’occasion de l’inauguration du Simem, le ministre de la Santé a donné des orientations pour la mise en place d’un groupe de travail au niveau de l’administration centrale pour appuyer les programmes de l’innovation technologique dans le domaine de la santé, ainsi qu’un plan de travail sectoriel qui s’intéresse aux projets de recherche.
Il a par ailleurs appelé à mettre les établissements de santé à la disposition des investisseurs à travers des conventions spécialisées. Le ministre a rencontré plusieurs exposants qui sont ambitieux pour fabriquer du matériel médical localement. S’adressant à un exposant qui fabrique des bavettes lors de sa visite du Salon, le ministre de la santé a estimé qu’»il est temps de passer à l’exportation des bavettes», notamment avec l’accalmie de la situation ces derniers mois.
Concernant la plateforme de vaccination, pas moins de 40.000 citoyens se sont inscrits. «40.000 personnes se sont inscrites sur la plateforme numérique, et nous avons appelé 57% des inscrits», a affirmé M. Benbouzid dans un point de presse en marge de l’inauguration du salon.
Le ministre de la Santé a assuré que tous les inscrits sur la plateforme seront vaccinés, au fur et à mesure que les quotas des vaccins arrivent. Il a souligné à ce propos qu’une quantité de vaccins sera réceptionnée en ce mois d’avril, ce qui conduira à une accélération de la campagne en mois de mai.
Fethi Mohamed