dimanche , 28 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Le responsable de la communication près la délégation d’Oran de l’ANIE Habib Tiliouine</span>:<br><span style='color:red;'>Dans un climat serein</span>

Le responsable de la communication près la délégation d’Oran de l’ANIE Habib Tiliouine:
Dans un climat serein

Les centres de vote ont ouvert leurs portes tel qu’a été fixé par la loi organique relative aux élections, à partir de 08h du matin. Aucun fait sortant de l’ordinaire n’a été relevé cette fois-ci hormis le fait que le personnel affecté à cette opération ait mis l’accent sur la nécessité du respect du protocole sanitaire, ce dernier reposant essentiellement sur le port obligatoire du masque et les distanciations physiques.

«Nous nous sommes longuement préparés pour cela et préparé le personnel en charge de cette mission», dira le responsable de la communication près la délégation d’Oran de l’Instance Nationale Indépendante des Elections, Habib Tiliouine, ce dernier faisant le point de situation en s’exprimant à Ouest Tribune. Ce dispositif est de visu perceptible un peu partout dans les centres du vote de la ville, le personnel, encadrant l’opération, ne transigent pas en exigeant l’observation, vaille que vaille et sans relâchement, des mesures sanitaires contenues dans le protocole sanitaire. «Nous avons mis en place tous les moyens indispensables dans l’ensemble des 296 centres et 2425 bureaux de vote pour lesquels 17 000 personnes ont été désignées à cet sujet».
D’autant que «la délégation, insistant sur cette question, a tenu plusieurs rencontres de sensibilisation et visité à plusieurs fois le dispositif sanitaire mis en place», ajoute la même source, en plus du dispositif sécuritaire mis en place. Ce dernier, en plus de la sécurisation des centres de vote, s’est amplement impliqué dans le dispositif sanitaire en le faisant respecter.
Cela s’est passé à l’occasion de la journée célébrant le déclenchement de la guerre de libération nationale, celle-ci porte le nom de «novembre du changement» et pour laquelle la population a été appelée à s’exprimer. Nombreux ont été les électeurs qui se sont réveillés hier matin et pris la destination des centres de vote. Pour ces derniers, s’exprimer est «acte citoyen en plus de l’acte patriotique» pour lequel ils sont venus accomplir, question «de prendre part à l’édification de l’Algérie Nouvelle».
«Je vote pour le changement que j’ai revendiqué en prenant part aux manifestations du Hirak », dira Hicham, un jeune étudiant. Sa sœur l’ayant accompagné, a tenu le même discours en soulignant que «voter constitue un acte citoyen». En somme, la majeure partie des électeurs rencontrés à la sortie des isoloirs ont été unanimes à dire «avoir accompli, tous fiers, leur devoir de citoyens».
Un fait saillant saute aux yeux, les élections se sont, jusqu’au début de l’après midi d’hier, déroulées dans des conditions sereines. «Aucun grabuge, petit soit-il, n’a été relevé », dira le responsable de communication près la délégation d’Oran de l’Instance Nationale Indépendante des Elections, Habib Tiliouine.
Yacine Redjami