samedi , 2 juillet 2022
<span style='text-decoration: underline;'>L’art se réapproprie l’espace</span>:<br><span style='color:red;'>De belles fresques murales au service des jeux méditerranéens</span>

L’art se réapproprie l’espace:
De belles fresques murales au service des jeux méditerranéens

Les jeux méditerranéens ont inspiré de nombreux artistes qui ont admirablement su orner la ville d’Oran avec de magnifiques fresques murales et autres graffitis richement colorés.

Hier encore, jusque tard dans la journée, des artistes travaillaient sans relâche pour terminer leurs fresques murales. Les artistes passent leurs journées à pulvériser des couleurs sur les murs qui leur servent de toile.
Toutes ces œuvres doivent être prêtes avant l’ouverture des Jeux, le 25 juin. Les équipes peignent les fresques avec de l’acrylique, du vernis et des sprays de peinture. Ces artistes personnalisent les murs de la métropole oranaise à coups de pinceaux, de couleurs et de dessins. Non loin du rond-point d’El Bahia, une œuvre intitulée «Nous sommes tous Un » est réalisée sur un mur. «Inspirée par l’esprit de fraternité des Jeux méditerranéens, cette fresque aidera à rappeler que nous sommes tous différents mais qu’au fond nous sommes tous Un : l’espèce humaine», explique, Ahmed, qui vient de terminer ses études à l’école des beaux-arts d’Oran. Avant de commencer à peindre l’œuvre, Ahmed et son équipe d’artistes ont passé plusieurs jours à préparer la superficie du mur en bouchant les trous et en le peignant de blanc, pour servir à de fond à la fresque multicolore. Le mur choisi est emblématique de ce quartier rénové qui mène au boulevard abritant le musée El Moudjahid, où d’interminables fresques ont été réalisées par de jeunes artistes-peintres pour exprimer à leur façon, leur amour pour leur ville, leur pays, ou encore rendre hommage à la diversité culturelle algérienne.
«Parce que les peintures murales sont dans un espace public, elles peuvent être appréciées par tout le monde, indépendamment de l’âge, de la richesse, des convictions politiques ou de la couleur de la peau», estime Ahmed. À proximité du nouveau Complexe olympique de Belgaid, cinq fresques murales représentant des athlètes et autres sites archéologiques d’Oran ont été réalisées par des artistes de l’association culturelle des arts modernes. Ces fresques murales en fer plat et décorées de couleurs et de lumières, montrent des photos d’athlètes oranais ayant remporté des distinctions aux niveaux national et international en football, en natation et en judo. Ces tableaux de trois mètres de haut mettent également en exergue les sites archéologiques d’Oran, à l’image du fort de Santa Cruz, au mont du Murdjadjo. Dix autres fresques murales ornent l’entrée des salles de sports du complexe olympique en donnant une touche artistique.
Ces fresques murales reproduisant les sigles et insignes de différentes spécialités sportives, le logo et la mascotte de la 19ème édition des JM, visent à promouvoir ce rendez-vous sportif méditerranéen. Grâce au soutien de la direction locale de la culture et des arts, ce travail artistique a été réalisé par des artistes plasticiens affiliés à l’association culturelle des arts modernes.
Imad. T