mardi , 19 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Démantèlement de deux réseaux criminels spécialisés dans le trafic de stupéfiant</span>

Oran:
Démantèlement de deux réseaux criminels spécialisés dans le trafic de stupéfiant

Les services de police d’Oran ont réussi à démanteler deux réseaux criminels spécialisés dans le trafic de stupéfiants et ont arrêté sept personnes dans deux opérations distinctes, a-t-on appris mercredi de la sûreté de wilaya.

La première opération a été menée par la brigade de recherche et d’intervention relevant du service de wilaya de la police judiciaire, suite à l’exploitation d’informations selon lesquelles un membre d’un réseau a transformé son logement en repaire pour son activité criminelle et au trafic de stupéfiants.
Après la surveillance du suspect, les policiers ont élaboré un plan qui a permis d’arrêter le suspect principal en compagnie de l’ensemble de ses complices, selon la cellule de communication et des relations publiques.
Lors de cette opération, les policiers ont saisi 10 grammes de cocaïne et une somme de 3.690.000 dinars et une somme en devises étrangères de 280 euros, des armes blanches et trois pulvérisateurs de gaz lacrymogène de grand format, en plus de deux véhicules utilisés dans le trafic et le transport des stupéfiants.
La seconde opération a été enclenchée suite à des investigations approfondies menées par la même brigade sur des membres d’un réseau qui tentaient d’écouler des stupéfiants, dont deux personnes ont été arrêtées en flagrant délit possession d’une quantité de 1,4 kg de kif traité, qui a été saisie de même qu’un véhicule, selon la même source. Poursuivant leurs recherches et après avoir accompli toutes les procédures réglementaires et obtenu un mandat de perquisition et d’extension de compétence, le principal suspect dans cette affaire a été arrêté, avec la saisie de 110 comprimés de psychotropes et une somme de 820.000 dinars, ainsi que des armes blanches et un véhicule utilisé dans le trafic et le transport des stupéfiants.
Une procédure judiciaire a été engagée contre les sept personnes arrêtées, tous des repris de justice, dont un faisant l’objet d’un mandat d’arrêt, a-t-on indiqué de même source.