dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Sûreté de wilaya d’Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Démantèlement d’un réseau de faux-monnayeurs</span>
© OT / Lazreg

Sûreté de wilaya d’Oran:
Démantèlement d’un réseau de faux-monnayeurs

 

Les services de la sûreté de wilaya d’Oran ont démantelé un réseau criminel de faussaires de billets de banque lors d’une opération ayant permis la saisie de 340.000 DA en faux billets, a-t-on appris dimanche auprès de ce corps sécuritaire.

 
La brigade mobile de la Police judiciaire de Sidi El Bachir relevant du service de la Police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Oran a démantelé le réseau criminel composé de cinq individus, âgés de 20 à 43 ans, dont des repris de justice impliqués dans une affaire de falsification et de mise en circulation de faux billets de 1 000 DA, a-t-on indiqué. Cette affaire a été traitée sur la base d’informations faisant part de la mise en circulation de faux billets de banque dans la partie Est de la wilaya d’Oran, soit dans les régions de Sidi El Bachir et hai USTO ((Bir El Djir). Les investigations ont conduit à l’arrestation d’un membre du réseau des faux-monnayeurs en possession d’une somme de 21000 DA en faux billets qui a été transféré au siège de la brigade. Une enquête a été ouverte sur cette affaire. Les premiers éléments de l’enquête ont permis d’identifier les autres éléments du réseau et de localiser leur emplacement. Après accomplissement des procédures juridiques avec le procureur de la République près le tribunal de Fellaoucène, une perquisition au domicile utilisé comme lieu d’exercice de leur activité criminelle a permis de découvrir une somme de 340.000 DA en faux billets de coupure de 1.000 DA qui a été saisie, en plus de matériels utilisés dans la falsification, notamment une unité centrale, deux ordinateurs portables, une imprimante, deux écrans et un cutter, entre autres objets servant à la confection de faux billets. En outre, une somme de 100.000 DA de revenus de cette activité criminelle a été saisie et une procédure judiciaire a été engagée contre les mis en cause pour les traduire devant la justice.