vendredi , 25 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>CLIMAT - ESPACES VERTS</span>:<br><span style='color:red;'>Des averses rafraîchissantes pour l’environnement</span>
© D.R

CLIMAT - ESPACES VERTS:
Des averses rafraîchissantes pour l’environnement

A Oran, les giboulées enregistrées durant le week-end, ont été bénéfiques pour l’environnement, notamment, les jardins et les espaces verts, ainsi que les arbres d’alignement et les forêts urbaines.

Ces averses généreuses, ont suscité une atmosphère plus rafraichie et plus agréable, du milieu, qui subit à tort, les agressions dommageables pour l’espace urbain et le cadre de vie, d’une population à démographie galopante. La multiplication des projets initiés par l’APC d’Oran, pour agrémenter les esplanades, les jardins et espaces de détente et loisirs, incite à opter pour une démarche plus adaptée, pour maintenir au quotidien ces endroits très fréquentés, plus accueillants et plus attractifs pour les jeunes et vieux promeneurs, ainsi que les gens de passage dans la cité. La Division de la Protection de l’Environnement, l’une des plus anciennes structures techniques de la commune, intervient dans ce secteur, avec ses ouvriers et jardiniers en poste, dans les différentes pépinières municipales, pour se consacrer aux tâches quotidiennes.
Il est vrai, que sur le plan de l’esthétique et l’amélioration du cadre de vie dans la cité de Sidi Mohamed Ben Omar El-Houari, beaucoup de choses ont changé. Evidemment, le mérite revient à ces agents communaux qui travaillent d’arrache-pied, pour améliorer l’image de cette cité. Parmi les activités à relever, entre autres travaux, il y a les opérations d’élagage des arbres, le désherbage, tonte de gazon et taille des arbustes. Ces travaux sont enregistrés au niveau des arbres d’alignement, le long des boulevards périphériques, ceux des places et esplanades, des douze secteurs urbains, les jardins publics, espaces verts, comme El Morchid, haï Dhaya, de la «Roseraie» de Yaghmoracen, El Othmania (Maraval), le jardin HLM Gambetta, (Es-Seddikia), le grand jardin municipal, le théâtre de verdure et la promenade Ibn-Badis (ex-Létang). A cela, il y a lieu d’ajouter, les nouveaux jardins de sports et loisirs d’El Hamri, des Castors et de Yaghmouracen, récemment ouverts en lieu et place des anciennes gares routières, transférées à la station «El-Bahia».  Les agents communaux, de la Division de Protection de l’Environnement de l’APC d’Oran, entreprennent actuellement, d’intenses activités pour traiter l’environnement des nouvelles cités d’habitat d’Oran-Est.
Durant cette fin du mois de janvier 2018, la DPE avec le concours de plus de cent agents, a relancé les opérations d’élagage des arbres d’alignement, sur le 3ème boulevard périphérique et les principales artères de la ville, notamment les avenues et giratoires, accusent en moyenne, le traitement de vingt arbres et palmiers qui mobilisent aussi des moyens matériels, notamment deux camions, un tracteur, deux camions-échelle et une pelle mécanique, ainsi que quatre camions citernes pour l’arrosage. Parallèlement, des travaux  d’enlèvement des décombres sont enregistrés au niveau des jardins publics de la «Roseraie» de Yaghmouracen, «El MorchId», El Othmania, au grand jardin municipal, à Haï Dhaya, au Théâtre de verdure, la promenade Ibn-Badis, (ex-Létang).
A cela, il y a lieu d’ajouter, le grand jardin de Sidi M’hamed, El Othmania, El Izdihar, les espaces verts des HLM Gambetta (Es Seddikia), de haï Dhaya, Bd Colonel Abderrezak. Et enfin le jardin de détente du «Petit Vichy» à proximité du théâtre de Verdure Hasni Chekroun, ainsi que le site de la «Promenade Ibn-Badis», (ex-promenade Létang). Pour l’heure, tous les regards sont tournés vers la Place du 1er Novembre 1954 qui va subir une notable transformation, avec la prise en charge du vaste espace de l’ex-centre de formation de l’information de l’ANP.
Les récentes visites des responsables locaux et des sénateurs sur ce site, annoncent le lancement des travaux d’extension, vers le site du Palais du Bey, Mohamed El-Kébir et la nouvelle mairie, donnent une vision claire, sur la taille de ces projets d’embellissement de la ville d’Oran, qui accueillera bientôt les prochains Jeux Méditerranéens.
Abdallah .B