mardi , 22 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Des certificats de qualification et de classification professionnelle pour 32 entreprises</span>
© D.R

Oran:
Des certificats de qualification et de classification professionnelle pour 32 entreprises

Pas moins de 32 entreprises intervenant dans le cadre de la réalisation des projets des secteurs du bâtiment, auront dans les jours à venir, leurs certificats de qualification et de classification professionnelle, a-t-on appris hier auprès de la direction du logement de la wilaya.

En effet, les entreprises, groupes et groupements d’entreprises intervenant dans divers secteurs notamment du bâtiment, travaux publics, des ressources en eau, doivent avoir le certificat de qualification et de classification professionnelles pour participer aux appels d’offres et conclure des marchés avec l’Etat et les collectivités locales. Le décret exécutif N°14-139 du 20 avril 2014, publié le 7 mai sur le Journal officiel N°26, stipule que la qualification définit la capacité à exécuter avec des moyens appropriés, tant humains que matériels et techniques, les travaux de la nature et de la complexité envisagées. La classification détermine l’importance de l’entreprise et ses capacités à exécuter les travaux d’un volume considéré.
Le certificat de qualification et de classification professionnelles est délivré selon le décret «sur leur demande, par les ministres concernés après avis du comité national de qualification et de classification professionnelles et par le wali après avis de la commission de wilaya territorialement compétente aux entreprises, aux groupes d’entreprises et aux groupements d’entreprises justifiant de garanties d’encadrement technique, de compétences professionnelles, de moyens adéquats de réalisation et de capacités financières». L’article stipule également, que la classification est opérée sur la base de plusieurs critères dont l’effectif total décompté et déclaré de la dernière année à la caisse de sécurité sociale dans lequel doit figurer l’effectif de l’encadrement technique, administratif et financier composé de cadres universitaires et agents de maîtrise ainsi que le nombre de recrutements d’apprentis issus des établissements de la formation et de l’enseignement professionnels. Notons, que la wilaya d’Oran a bénéficié d’un programme de logement conséquent tous types confondus et s’attend au lancement de la nouvelle formule du LPA.

Fethi Mohamed