jeudi , 25 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>TÉBESSA</span>:<br><span style='color:red;'>Des efforts intensifs pour la prise en charge des préoccupations des habitants des zones d’ombre</span>

TÉBESSA:
Des efforts intensifs pour la prise en charge des préoccupations des habitants des zones d’ombre

Le conseiller, chargé de mis sion auprès de la Présiden ce de la République pour le suivi des zones d’ombre, Ibrahim Mourad, a affirmé vendredi qu’ “en coordination avec les autorités locales et les hautes instances du pays, il sera procédé à la prise en charge des préoccupations des habitants des zones d’ombre de la wilaya de Tébessa’’.

”Des efforts intensifs sont déployés par les autorités locales de la wilaya et celles supérieures du pays pour trouver des solutions radicales et répondre aux préoccupations des habitants de ces zones conformément aux directives du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune’’, a précisé le même responsable lors de sa visite des régions de “”El Kessir’’ et “”Ain Khiyar’’ dans la localité de Tazbent, commune Bir Mokkedem.
Il a dans ce sens ajouté que l’amélioration des conditions de vie des habitants dans certaines localités dans la wilaya frontalière de Tébessa qui recense plus de 450 zones, selon les dernières données, mises à jour par le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire revêt “”une grande importance pour le gouvernement’’ soulignant que compte tenu de la situation géographique stratégique de cette wilaya, sa grande superficie et ses terrains ardus, “”il est impératif d’intensifier les efforts pour répondre aux préoccupations des citoyens’’.
M. Ibrahim Mourad qui a eu à inspecter au deuxième jour de sa visite consacrée aux zones d’ombre de Tébessa, des localités relevant des communes de Boulhaf El Dyr, Bir al-Dhab, Bir Mokkadem, Chréa et El Olga, s’est longuement entretenu avec les habitants de ces régions et dont les préoccupations majeurs étaient relatives à l’accès à l’habitat et l’électricité ruraux, à l’eau potable, la disponibilité des établissements scolaires, ainsi que la réalisation dans ces zones de réseaux d’assainissement et de projets de désenclavement.

Le conseiller, chargé de mission auprès de la Présidence de la République pour le suivi des zones d’ombre, qui était accompagné des responsables locaux, les attachés du cabinet du wali, les présidents des assemblées élues et les chefs de daïras, s’est engagé à remettre à la présidence de la République, un rapport détaillé sur la situation dans ces localités et les aspirations de citoyens.
A l’occasion M. Mourad a rappelé que “”la politique de l’Etat vise à réhabiliter plus de 15 000 zones d’ombre recensées à l’échelle nationale et à £uvrer à assurer aux habitants de ces zones les conditions d’une vie décente, à travers la concrétisation de projets vitaux devant les encourager à se fixer dans leurs régions d’origine’’. Selon les données des autorités locales, la wilaya de Tébessa qui recense 452 zones d’ombre réparties sur l’ensemble de ses 28 communes a inscrit 1359 opérations d’aménagement au profit de ces régions dans les secteurs des ressources en eau, de l’énergie, des travaux publics et de l’éducation notamment.
La même source relève que 150 projets ont été parachevés alors que le reste du programme oscille entre la phase de la finalisation des procédures administratives et celle de l’octroi des marchés et le lancement des chantiers.