mercredi , 24 février 2021

...:
Des espaces piétons transformés en aires de stationnement de véhicules

Un confrère de la presse locale s’est interrogé la semaine dernière sur l’utilisation de certains grands trottoirs et espaces piétons en parkings, officiellement reconnus et autorisés, et accueillant un grand nombre de véhicules en stationnement. C’est notamment le cas de cette vaste et belle allée centrale du Bd Colonel Lotfi qui longe d’un coté le grand Jardin des plantes, et de l’autre le palais des expositions de Mdina Djdida (EMEC) ainsi que le Palais des Sports Hamou Boutlelis. Destinée, en principe, aux nombreux piétons, compte tenu de son beau revêtement avec du carrelage de bonne facture, cette grande allée centrale a été «affectée» au stationnement des véhicules sans que l’on sache trop pourquoi une telle anomalie a été admise et entérinée depuis longtemps par les pouvoirs publics. Ainsi transformée en parking, l’allée offre une lamentable image urbaine, notamment en période de chute de pluie ou le sol se transforme en marécage d’eau boueuse sous la traînée des pneus des véhicules et des rejets d’huile et de gaz d’échappement qui incommodent tout l’environnement. On sait par ailleurs que le Palais des sports est actuellement en plein travaux de réhabilitation, d’aménagement et d’embellissement devant permettre de l’intégrer dans les infrastructures d’accueil des compétitions des prochains jeux méditerranéens prévus à Oran en 2022. Fatalement, on ne peut que s’interroger sur l’impact de cette image hideuse offerte par cette allée centrale transformée en parking juste en face de la belle infrastructure sportive une fois rénovée. Selon les observateurs avertis, les responsables attendent peut-être le dernier moment pour «dégager des crédits» et engager une opération d’aménagement de cette grande allée piétonne longeant la belle infrastructure du Palais des Sports réhabilitée. Mais on ne peut cependant que s’inquiéter de l’avenir, car après les jeux méditerranéens de 2022, rien encore ne garantit que cette grande allée ne soit pas reconquise par le stationnement des véhicules, malgré son revêtement en carrelage et son aménagement en aire de circulation piétonne. On sait que bien d’autres espaces, aménagés en zone piétonne notamment le long du Tramway sur la rue Mohamed Boudiaf (ex-rue de Mostaganem), sont malheureusement squattés par les véhicules qui dégradent le beau revêtement évoquant la roche ardoise. Au final, au lieu d’embellir ici et là, on aurait mieux fait simplement de bétonner et goudronner ces espaces détournés par les véhicules.
Par S.Benali