mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Production du vaccin anti-Covid</span>:<br><span style='color:red;'>Des experts chinois à Constantine pour inspecter les équipements du groupe Saidal</span>

Production du vaccin anti-Covid:
Des experts chinois à Constantine pour inspecter les équipements du groupe Saidal

Après l’avoir annoncé il y a 10 jours, une délégation d’experts chinois est arrivée, vendredi soir à Constantine, pour inspecter les équipements et les matériels destinés à la production du vaccin anti-Covid Sinovac, au niveau de l’unité du Groupe Saidal.

En effet, selon le ministère de l’Industrie pharmaceutique, la délégation d’experts chinois est arrivée à l’aéroport international Mohamed Boudiaf de Constantine, vendredi soir, pour une visite en vue d’inspecter les équipements et les matériels destinés à la production du vaccin anti-Covid, Sinovac.
Ainsi, explique-t-on, la délégation procédera à des expertises techniques au niveau de l’unité de production qui relève du Groupe Saidal, dès la fin de la période de confinement sanitaire.
Le ministère souligne que cette visite d’inspection se veut, une étape très importante dans le planning de production du vaccin chinois en Algérie.
A rappeler que le ministre de l’Industrie pharmaceutique Lotfi Benbahmed avait annoncé il y a dix jours, qu’en plus du vaccin russe anti-covid, Sputnik V, l’Algérie compte produire localement le vaccin chinois Sinovac à partir de septembre prochain.» Nous sommes très avancés pour la production localement des deux vaccins anti- Covid, russe et chinois. Les précontrats ont été signés, les problèmes techniques sont réglés et le site de production de Constantine est prêt. D’ici la fin du mois, on devrait recevoir des techniciens chinois pour préparer l’arrivée de la matière première. Et comme prévu, dès septembre nous aurons un premier vaccin fait localement», avait-il indiqué.
Notons aussi que cette démarche vise à répondre aux besoins du pays ; mais aussi aux besoins de la région et du continent qui peine toujours à se procurer des doses et reste loin derrière dans la course mondiale à la vaccination. A travers ces deux projets, Saidal compte produire à partir de septembre 2,5 millions de doses de vaccins anti-Covid par mois, de type Spoutnik V et Sinovac, avait estimé le ministre qui a souligné que le vaccin produit par Saidal reviendra 45% moins cher qu’un vaccin importé actuellement. Selon lui, il sera 90% moins cher une fois la matière première produite localement. D’ailleurs, il avait indiqué qu’il sera possible de gagner 5 à 6 dollars par dose, et lorsqu’on devra produire 50 millions de doses, cela fera 250 millions de dollars d’économie.
Cette visite à l’unité de Saidal de Constantine destinée à la production des vaccins anti-Covid, a été l’un des axes de la réunion du comité intersectoriel du suivi du projet de la production du vaccin anti-Covid-19. Cette réunion, qui s’est tenue jeudi au siège du ministère sous la présidence du ministre de l’Industrie pharmaceutique, s’est déroulée en présence des cadres du ministère de l’Industrie pharmaceutique, de représentants du ministère des Affaires étrangères, de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, du Groupe Saidal et de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP).
Noreddine Oumessaoud