lundi , 17 mai 2021
<span style='text-decoration: underline;'>500 DOSSIERS ÉTUDIÉS QUOTIDIENNEMENT</span>:<br><span style='color:red;'>Des « intrus » parmi les demandeurs à points de logements sociaux</span>

500 DOSSIERS ÉTUDIÉS QUOTIDIENNEMENT:
Des « intrus » parmi les demandeurs à points de logements sociaux

Pas moins de 102 familles détentrices de réaffectation depuis 2015 ont été relogées hier au pole urbain de Belgaid. Il s’agit de 80 familles habitant le secteur urbain Ibn Sina et une vingtaine d’El Mokrani et El Badr. Selon les explications du chef de la daïra d’Oran Rahmouni Mourad rencontré hier à Belgaid.

«Cette opération s’est déroulée dans de bonnes conditions à la veille du mois de ramadhan, les services de la commune ont entamé également la démolition des habitations occupés par ces familles» dira notre interlocuteur. Le chef de la daïra d’Oran a abordé également les prochaines opérations de relogement.
«Les habitants d’Oran attendent avec impatience l’affichage des listes des bénéficiaires des logements sociaux destinés aux demandeurs à points, les services de la daïra poursuivent l’opération d’étude des dossiers. 500 dossiers sont étudiés quotidiennement» a expliqué Mourad Rahmouni, qui a signalé que l’étude des dossiers a permis de trouver parmi les demandeurs des logements sociaux, des citoyens avec de revenus supérieurs pour prétendre à ce genre de logements, et d’autres détenant des logements et des lots de terrains, mais ils tentent d’avoir des logements. Il est a rappeler que le salaire ne doit pas dépasse 24.000Da, ce type de logements est destinés aux familles défavorisés.
Les citoyens dont les dossiers ont étés rejetés devront être informé par voie postale. Le chef de la daïra d’Oran a rappelé les efforts déployés depuis 2018 pour la numérisation des dossiers des demandeurs à points et le travail de la commission qui se réunit quotidiennement jusqu’à une heure tardive de la nuit pour étudier les dossiers. Notons qu’une opération est en cours pour le recensement des familles habitant le vieux bâti dans la ville d’Oran.
Deux commissions sont sur le terrain. Elles ont finalisé leur travail dans 04 délégations communales. A propos des demandeurs à points, ils sont concernés par un quota de 3.900 logements. A cela s’ajoute un autre quota de logements dans le cadre du programme des planteurs.
Fethi Mohamed