mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Mers El Hadjaj </span>:<br><span style='color:red;'>Des jeunes chômeurs réclament des postes de travail</span>

Mers El Hadjaj :
Des jeunes chômeurs réclament des postes de travail

Des jeunes de la localité de Mers El Hadjaj se trouvent dans la tourmente et ont encore une fois soulevé le problème du recrutement dans cette région. Ces derniers, qui souffrent du chômage, ne savent pas à quel saint se vouer. Ces derniers mois, ils ont frappé à toutes les portes et ils continuent à le faire afin de leur permettre des postes de travail à la société EI Djazairia El-Omania Lil Asmida (AOA).

L’une des plus grandes usines dans la région, récemment, quelques-uns d’entre eux ont adressé une doléance au P/APW M. Boubker Mohamed où ces jeunes ont demandé l’intervention de ce responsable pour résoudre ce problème et les aider à avoir des postes d’emplois dans cette société en charge de l’exploitation du Complexe de production d’Ammoniac et d’Urée implantée à Mers El-Hadjadj. Dans ce cadre, le président de la commission de l’investissement, de l’emploi et du développement local à l’APW M. Tifkert Morsli, s’est réuni jeudi dernier avec des Vice-présidents du P/APC de Mers El Hadjaj ainsi que des représentants de la société civile.
Lors de cette réunion, les représentants de la société civile ont fait savoir que les jeunes de la localité ont à maintes reprises, tenté de signaler ce problème aux responsables. Le président de la commission a pour sa part, pris l’engagement de les soutenir. Dans ce cadre, il va contacter prochainement le chef de la daïra ainsi que le directeur de l’emploi pour discuter des préoccupations de ces jeunes.
Pour rappel, le complexe de production de l’ammoniac et de l’urée (AOA), a été mis en service en 2015, réalisée dans la zone pétrochimique d’Arzew (Oran) dans le cadre d’un partenariat entre le groupe Sonatrach et un partenaire du Sultanat d’Oman, la société «Aljazairia el Omania lil asmida» (AOA), le complexe produit de l’ammoniac dont une grande partie sera convertie en urée avec une capacité en première étape, estimée à 2,4 millions de tonnes par an. Situé sur le prolongement-est de la zone pétrochimique d’Arzew vers Mers El Hadjadj, ce complexe s’étend sur une superficie de 75 hectares. Cet investissement a été créé en 2008 pour un coût estimé à 2,6 milliards de dollars. Il est à rappeler que des jeunes de la région Est d’Oran, ont protesté périodiquement pour réclamer des postes de travail dans les usines réalisés dans la région avec un seul mot «les jeunes de la région et de la wilaya sont prioritaires dans le recrutement». Que ce soit devant les annexes de l’Anem ou les sièges des APC d’Ain el Bia et Bétouhia, ces jeunes tentent d’attirer l’attention des responsables sur le mode de recrutement qui s’effectue.

Fethi Mohamed