mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Route du port</span>:<br><span style='color:red;'>Des réflexions pour étendre le projet vers le centre-ville</span>
© D.R

Route du port:
Des réflexions pour étendre le projet vers le centre-ville

Des réflexions sont en cours actuellement, pour l’extension du projet de la route du port vers le centre-ville d’Oran, a-ton appris hier de source proche de ce dossier.

La route du port fait partie des projets structurant de la capitale de l’ouest et l’un des grands projets de travaux publics, dans l’ouest du pays. Et pour augmenter l’intérêt de ce projet ambitieux, ces réflexions visent à étendre la route vers le centre-ville, aux alentours du pont Zabana.
Mais selon des sources de l’entreprise turque «Makyol», chargée des travaux sur ce nouveau tronçon, la centrale électrique du port d’Oran pénalisera le tracé. Ce qui obligera les services concernés, à trouver une autre alternative. Pour cela, plusieurs variantes seront présentées prochainement, aux services de wilaya, afin d’œuvrer pour avoir le financement nécessaire pour la réalisation de ce tronçon routier. Etendre cette route vers le centre-ville, pourra être un véritable souffle pour la circulation routière au centre-ville et permettra aux automobilistes, de rejoindre l’est de la ville en quelques minutes. Notons, que l’extension de la route du port vers la route du 5ème boulevard périphérique, est également envisageable sur une distance de 5 km, pour alléger la pression, sur la route du 4e boulevard périphérique. Pour rappel, une autorisation de programme de 40 milliards de dinars pour la réalisation de la pénétrante autoroutière du port d’Oran, a été décidée l’année dernière par le Conseil des ministres présidé par le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika.
La décision a été prise, après une communication du ministre des Transports et des Travaux Publics, demandant et justifiant, une réévaluation de l’autorisation de programme. Le projet va permettre de fluidifier la circulation des poids lourds, en créant un deuxième accès à l’enceinte portuaire et de réduire substantiellement, la pression enregistrée sur le réseau existant. Selon l’Agence Nationale des Autoroutes (ANA), la réévaluation a été nécessaire, du fait des changements introduits, prévoyant de réaliser un deuxième tunnel à double voie d’une longueur de 1.680 mètres, afin d’éviter le déplacement d’un ensemble urbain, avec les différents réseaux, opération s’avérant coûteuse. Le projet révisé, prévoit de réaliser un accès reliant la nouvelle pénétrante au rond-point des Falaises, par le biais d’un ouvrage d’art. L’objectif étant de promouvoir, le secteur du Tourisme, à travers d’autres projets, prévus pour ce secteur, comme la future Marina. La réévaluation a pris également en compte, la consolidation des travaux supplémentaires du projet afin de le doter d’équipements divers, répondant aux standards internationaux. Le projet de la pénétrante du port d’Oran, consiste en trois sections, à savoir: la réalisation d’une liaison autoroutière reliant le port d’Oran et la 1ère rocade sud, au niveau du carrefour Canastel (sur 8 km), la mise à niveau de la 1ère rocade sud, entre le carrefour Canastel et l’échangeur de la RN 4 (sur 10 km) et la mise à niveau de la RN 4, de l’échangeur de la 1ère rocade sud, jusqu’à la bretelle autoroutière d’Oran (sur 8 km), comportant 2 tranchées couvertes, un viaduc, 4 murs de soutènement et 2 échangeurs.
Fethi Mohamed