dimanche , 14 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>UNE FEMME ET SES DEUX FILLES LÂCHEMENT AGRESSÉES À AÏN EL TURCK</span>:<br><span style='color:red;'>Deux individus appréhendés par la police</span>

UNE FEMME ET SES DEUX FILLES LÂCHEMENT AGRESSÉES À AÏN EL TURCK:
Deux individus appréhendés par la police

Deux individus on été alpagués, hier, par les éléments de la police judiciaire, relevant de la Sûreté de daïra d’Aïn El Turck, pour agression et dégradation de biens d’autrui, apprend-on de sources policières.

Au terme de leur audition par le magistrat instructeur près le tribunal correctionnel, les deux interpellés ont été placés en détention provisoire en attendant leur comparution. Selon les mêmes sources, les victimes, une jeune femme et ses deux filles, en séjour d’agrément à Aïn El Turck, ont été lâchement agressées avant-hier en fin d’après midi dans le quartier commandant Ferradj, communément appelé douar Maroc, dépendant administrativement du chef-lieu de la daïra.
La jeune femme conduisait son véhicule sur une chaussée dégradée, dans une ruelle dudit quartier, dépourvue d’éclairage public, l’obligeant ainsi à rouler au pas, car n’ayant aucune connaissance sur la topographie des lieux. A un moment donné, elle aurait été surprise, dans l’obscurité prévalant sur cette venelle, par une grappe de personnes, parmi lesquelles figure une femme âgée, qui marchait en discutant au milieu de la chaussée détériorée.
La vieille femme, accompagnant le groupe d’individus, aurait trébuché en entendant le klaxon actionné par la conductrice, pour les inciter à dégager la route et lui permettre ainsi de passer. Les événements ont subitement basculé dans une violence extrême. Animés d’une colère intense, des individus armés de grosses pierres se sont acharnés sur les vitres de la voiture des victimes, qui ont volé en éclat. N’ayant pas encore assouvi leur soif de vengeance, ils se sont attaqués à leurs victimes en les tirant par les cheveux hors de la voiture pour les tabasser, indiquent nos sources.
Il a fallu l’intervention de riverains de la ruelle, lieu de cette lâche agression, pour éviter l’irréparable. Sur la base des renseignements fournis par les victimes, blessées sur différentes parties du corps, les forces de police ont réussi en un temps record à appréhender les principaux mis en cause.
Rachid Boutlélis