samedi , 11 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Reprise des compétitions nationales de football</span>:<br><span style='color:red;'>Douche écossaise pour les transis d’une saison blanche !</span>
© D.R

Reprise des compétitions nationales de football:
Douche écossaise pour les transis d’une saison blanche !

La FAF après avoir entretenu un suspense époustouflant quand à la reprise ou non des deux paliers du football national, a enfin annoncé la reprise qui aura lieu tout juste après le déconfinement. Un acquis de plus pour les férus du ballon et surtout ceux qui ont été sevrés par l’arrêt du au Covid-19.

Dans toute cette nouvelle mouture, les inconditionnels entre autres  dirigeants et entraineurs qui étaient pour une saison blanche, synonyme d’arrêt définitif du championnat, voient cette nouvelle donne avec un mauvais œil, eux qui avaient pris une longueur d’avance sur ceux qui étaient pour la reprise, un dilemme de plus pour ces gens là qui, il faut le dire, avaient de drôles d’idées saugrenues pour se calfeutrer derrière les maléfices du virus pour bien étayer leurs propos afin de protéger et sauver leurs clubs qui étaient dans une situation inconfortable au classement général lors de l’arrêt du championnat et ce, à quelques encablures du fin de clap , une saison en deçà avec en sus, l’épée de Damoclès menaçant leur équipe d’une fatale relégation sans oublier aussi, ceux qui avaient des objectifs bien définis à savoir, jouer le podium qui par ricochet donnait droit au passage d’une compétition internationale synonyme d’une très belle cagnotte pour les caisses du club sans oublier aussi quelques amoureux transis qui eux, sont allés un peu trop fort pour que le CRB actuel leader du championnat, puisse carrément être intronisé champion de cette saison( rien que ça !) et ce, même si ce challenge est amputé de huit rounds confirmant l’adage populaire qui est celui de  ‘’ On n’est mieux servi que par soit même ! ‘’ Et cela au détriment de toute logique et de déontologie, confirmant que notre baballe n’est point encore sortie des méandres de la folie des grandeurs.
Cette nouvelle donne pour la reprise des deux paliers majeurs de notre football, n’a pas refroidi quelques récalcitrants qui, malgré les bons offices du MJS et de la FAF, semblent décidé à aller de l’avant( en contre sens bien sûr !) pour arriver à leurs désuets desseins, à savoir, échapper à la vindicte des supporters suite à une saison calamiteuse sur toute la ligne et échapper finalement à un tribunal des fans pour ne point être voués aux gémonies pour leur gestion catastrophique et surtout pour des promesses d’avant saison qui, en fin de compte, se sont muées en désillusions.
A.Remas