jeudi , 24 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Alors que la reprise du championnat reste incertaine</span>:<br><span style='color:red;'>El Hamri redoute un départ massif de joueurs</span>

Alors que la reprise du championnat reste incertaine:
El Hamri redoute un départ massif de joueurs

Au train où vont les choses, les dirigeants du Mouloudia d’Oran seront livrés à un mois de juin capital au regard des nombreux dossiers qui doivent être traités. Il faudra impérativement faire signer les cadres de l’équipe pour maintenir une certaine ossature au sein de l’équipe. Il est aussi question de persuader les plus tenaces parmi les cadres qui refusent de baisser leurs salaires.

Les responsables du club Hamraou devront nécessairement tout faire pour préserver les meilleurs éléments. Déjà des échos font état du probable départ du défenseur Masmoudi et du gardien Litim, qui sont fortement sollicités par de grands clubs. Même s’ils affirment accorder la priorité au MCO, ils conditionnent la poursuite de leur aventure avec El Hamri, avec le paiement de leurs salaires.
Face à tout cela, Cherif El Ouazzani n’arrive pas à trouver des solutions et d’aucuns se demandent quel sera son avenir à son poste de DG. Le manque de moyens financiers, entrave toutes les démarches du responsable Hamraoui. Dans l’entourage du club, on estime que Cherif El Ouazzani, avec tous les problèmes, n’est plus apte à diriger le MCO.
Par ailleurs, la reprise du championnat décidée par l’instance fédérale en cette période de pandémie constitue un casse-tête pour tous les acteurs de la balle ronde. La FAF va certainement buter sur le problème de programmation de la reprise et surtout des mesures de sécurité, alors que le MCO et les autres clubs seront appelés à trouver les ressources financières qui s’imposent. Les entraîneurs appréhendent fortement à leur tour, la réaction des joueurs lors de cette dernière ligne droite du championnat. Le climat très chaud, le manque de compétition des joueurs mais surtout la démotivation, qui se dressent comme un obstacle de taille font douter les coachs qui estiment qu’il faudra tout un travail pour remettre la machine sur rails. Le Dr Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du COvid-19, lors de sa dernière sortie médiatique, s’est exprimé contre la reprise des championnats de football et serait même favorable à une année blanche. En tout cas, le MCO, à l’instar des autres clubs, demandera des garanties, même si la FAF a décidé d’aller au bout de la saison. Le flou persiste encore sur cette reprise et pour cause le danger serait toujours présent selon le ministère de la Santé. Reste encore à savoir, si la santé des joueurs, des techniciens et autres responsables des clubs sera garantie. La Ligue de Football Professionnel de son côté, poursuit ses consultations avec les clubs. Une réunion est d’ailleurs programmée ce jeudi prochain avec les clubs de l’Ouest, des ligues Une et Deux à l’hôtel Méridien. C’est pour l’avenir des compétitions et sur les capacités d’organisation des matchs dans le cas d’une éventuelle reprise du championnat. D’autres sujets seront également abordés dans ces rendez vous, ainsi que d’autres points liés à la gestion des clubs dans le contexte de la crise sanitaire.
B.Sadek