mardi , 4 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Conditions de prévention sanitaire à respecter avec rigueur</span>:<br><span style='color:red;'>Fermeture immédiate du magasin et retrait du registre de commerce pour les contrevenants</span>

Conditions de prévention sanitaire à respecter avec rigueur:
Fermeture immédiate du magasin et retrait du registre de commerce pour les contrevenants

Tout commerçant qui ne respecte pas les mesures de précaution à l’intérieur de son commerce rouvert suite à la dernière instruction du premier Ministre, verra le retrait de son registre de commerce et la fermeture immédiate du magasin, selon un communiqué émis hier par la wilaya.

Dans ce cadre, des brigades communales mixtes seront formées pour assurer le contrôle du respect de ces conditions de prévention à l’intérieur des magasins. L’accès aux marchés quotidiens sera également contrôlé et le flux des clients ne doit pas dépasser le double du nombre des commerçants sur place. Le communiqué a rappelé également, les conditions de prévention qui doivent être respectées au niveau des commerces.
Les coiffeurs devront fermer, la porte en ne recevant que deux clients à la fois, la prise des rendez-vous se fera par téléphone, le port des masques et des gants obligatoires pour le coiffeur et pour le client, outre la stérilisation du milieu de travail au quotidien. Pour les magasins d’habillement, la première règle à appliquer à l’entrée du magasin, est la désinfection des chaussures et la prise de la température corporelle au moyen de thermomètres à infrarouges portatifs et non-invasifs, tout en obligeant le client ainsi que le vendeur de porter des bavettes, avec limitation du nombre de clients à l’intérieur du magasin, selon la surface, à trois (3) personnes au plus à la fois.
Pour rappel, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a émis récemment une instruction à l’adresse des départements ministériels concernés ainsi que les walis de la République pour l’élargissement des secteurs d’activités et l’ouverture des commerces, à l’effet de réduire l’impact économique et social de la crise sanitaire, induite par l’épidémie de coronavirus (Covid-19). Les walis sont tenus «de définir les conditions de prévention sanitaire à respecter avec rigueur», concernant les activités de coiffure et les commerces d’habillement et de chaussures.
Fethi Mohamed