lundi , 18 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Alger</span>:<br><span style='color:red;'>Fortes hospitalisations et efforts intenses pour le contrôle de la situation épidémiologique</span>

Alger:
Fortes hospitalisations et efforts intenses pour le contrôle de la situation épidémiologique

Les hôpitaux de la wilaya d’Alger connaissent ces derniers jours une importante affluence des patients de Covid-19, au moment où des efforts intenses sont consentis afin de maitriser la situation épidémiologique, a constaté l’APS.

Lors d’une tournée dans certains hôpitaux de la capitale, à l’instar du Centre hospitalo-universitaire (CHU) «Mustapha Pacha», un mouvement inhabituel a été constaté au niveau des services d’urgence qui ont connu un afflux de dizaines de patients, dont un nombre important a été orienté vers le service Covid-19 en vue de recevoir le traitement nécessaire après confirmation de leur cas d’infection. En dépit de l’augmentation du nombre de patients coïncidant avec le Ramadan, les membres du personnel médical ont souligné «leur maîtrise actuelle» de la situation, exprimant en même temps «leur inquiétude» quant à la possibilité d’une troisième vague de cette pandémie. Ce qui accentue «les préoccupations» du personnel médical du CHU, c’est «la saturation» de l’unité Covid-19, due au flux important de patients dont les signes de fatigue et de panique sont constatés, notamment au regard de l’apparition de nouvelles souches de ce virus mortel, a indiqué un proche d’un patient atteint de la Covid-19. Par ailleurs, la majorité des malades atteints du Coronavirus, abordés par l’APS, ont «admis» que «leur négligence» quant au respect des mesures de prévention ces derniers temps était à l’origine de leur hospitalisation, comme ce fut le cas pour Mme Meriem qui a précisé qu’elle a négligé de porter le masque lorsqu’elle faisait des achats, entrainant ainsi son infection. A l’hôpital Salim Zemirli à El Harrach, le service COVID est au bord de la saturation et le service des urgences connait une grande affluence des malades au point ou le personnel médical pense isoler les cas suspects Covid-19 compliqués», à l’effet de pouvoir maîtriser la situation, appelant les citoyens à « comprendre la situation» en évitant de se rendre à l’hôpital que si leur état s’aggravait. Le personnel soignant a relevé, en outre, la possibilité pour les citoyens de se diriger vers les cliniques pour recevoir les soins, particulièrement en cas de complications induites par les mauvaises habitudes accompagnant le jeûne comme l’abus de boissons gazeuses qui entraîne des crises de colopathie et des maux d’estomac. A l’hôpital «Nafissa Hamoud», une saturation en nombre de lits au niveau du service Covid-19 a été enregistrée, selon un spécialiste qui a affirmé que le service a connu durant les dernières 72 heures, un mouvement « dense» en termes de personnes atteintes, d’autant que deux cas ont été transférés au service de réanimation. Pour lui, « la situation est maîtrisée», mais elle peut dégénérer si le relâchement dans l’application des mesures préventives se poursuivait». A l’hôpital « Bachir Mentouri» de Kouba, le service Covid-19 connaît une large réhabilitation, avec des travaux qui prendront fin au cours des prochains jours, a indiqué à l’APS, le directeur de l’hôpital, Issam Eddine Bouyoucef qui a affirmé que ses services ont élaboré « une stratégie anticipative», en vue de faire face à une éventuelle 3e vague de Corona, notamment à travers la mise à disposition de personnel soignant et d’équipements nécessaires. A rappeler que le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait donné, mardi, lors d’une réunion d’évaluation de la situation pandémique dans le pays, qu’il a présidée, une série d’instructions relatives, essentiellement, à l’impératif d’engager une enquête épidémiologique «urgente» sur les nouveaux variants, d’intensifier les campagnes de sensibilisation à grande échelle et de veiller au respect des gestes barrières. Pour le président de la République « les statistiques doivent être données avec précision à partir de chaque wilaya en tenant compte des foyers de contamination cité par cité et village par village, et ce, dans l’objectif de prendre des décisions fondées sur des chiffres précis et d’engager une enquête épidémiologique urgente sur les nouveaux variants en Algérie». «Les campagnes de sensibilisation doivent être intensifiées à grande échelle et les mesures préventives respectées, à la lumière du relâchement enregistré», a-t-il insiste avant d’ajouter que «la sensibilisation devra englober tous les espaces et structures publiques, notamment les établissements éducatifs, les mosquées, les marchés, les commerces et les moyens de transport». «Les contraventions doivent être dressées avec rigueur parallèlement à l’intensification du contrôle du respect des mesures préventives», avec «la fermeture totale des frontières terrestres, maritimes et aériennes est maintenue et le niveau de vigilance hissé au quotidien».
Pour rappel, une hausse sensible a été enregistrée, ces derniers temps, dans le nombre de personnes atteintes par le virus, d’autant plus que 232 nouveaux cas et 8 décès ont été enregistrés, mardi, ce qui porte le total des cas confirmés à 121.344, selon les statistiques du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.