jeudi , 25 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>La «nouvelle arme offensive» de l’Algérie </span>:<br><span style='color:red;'>France Football fait l’éloge de Bounedjah</span>
© D.R

La «nouvelle arme offensive» de l’Algérie :
France Football fait l’éloge de Bounedjah

Le magazine France Football a fait mardi, dans  un portrait, l’éloge de l’attaquant international algérien Baghdad  Bounedjah, le qualifiant de «nouvelle arme offensive» de l’Algérie qui  explose aujourd’hui. «Il faudrait être aveugle pour ne pas remarquer le talent de Baghdad  Bounedjah», a fait remarquer le magazine qui a relaté le parcours de ce  joueur que l’ex-sélectionneur Vahid Halilhodzic avait refusé d’intégrer en  équipe nationale.

Pour France Football, les coachs et les dirigeants qui l’ont vu venir sur  le terrain savaient qu’il «n’avait rien à faire» avec eux et qu’il fallait  l’aider à partir sous d’autres cieux. Cependant, Bounedjah, qui n’était pas connu du mercato international et  manquait de visibilité, comme la plupart des Algériens, a réussi à  rejoindre l’Etoile du Sahel, à l’âge de 21 ans. Il montra ses capacité et fait «très fort» dans ce club tunisien où, entre  2013 et 2015, l’Algérien dispute 66 matches, inscrit 53 buts et remporte  une Coupe nationale et la Coupe de la Confédération africaine, dont il a  terminé meilleur buteur avec six réalisations, rappelle le magazine,  relevant qu’il commença alors à attirer les convoitises. Ayant rencontré le journaliste de France Football, il y a trois mois,  Bounedjah aurait confié ses ambitions : «Je vois mon avenir en Europe. Je  veux passer un cap pour me faire un nom et évidemment, j’aimerais disputer  les compétitions européennes de clubs». Une vision, selon le magazine qui a interrogé ceux qui l’ont vu évoluer de  près au Qatar,  partagée par l’ex-capitaine de l’EN, Madjid Bougherra, qui  a affirmé que «c’est un joueur complet. C’est un joueur pétri de qualités.  Il peut évoluer en Europe très facilement». «Il est intelligent dans son placement et il sait faire mal au défenseur.  Il sait aussi se faire oublier. C’est un finisseur qui sait la mettre au  fond. Il a de l’avenir, c’est le moment pour lui de passer un cap. J’espère  le voir en Europe», a ajouté «Magic». Pour Nadir Belhadj, Baghdad Bounedjah «doit maintenant viser un bon club  en Europe. Il doit travailler, mais il a clairement de belles qualités pour  réussir». France Football pense que le nouveau sélectionneur algérien, Djamel  Belmadi, est «sous le charme» de cet attaquant et «a pu mesurer l’étendue  du talent du garçon». «C’est le seul joueur que je craignais quand on jouait contre Al-Sadd.  C’est un véritable poison, et il monopolise l’attention de toute la défense  (…) Baghdad veut rattraper son retard en équipe nationale. Avec sa  fougue, sa combativité et son tempérament de gagneur, il peut aller loin»,  a déclaré à son sujet Djamel Belmadi.