mardi , 22 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>CR Belouizdad</span>:<br><span style='color:red;'>Franck Dumas: «Nous devons être compétitifs sur tous les tableaux»</span>

CR Belouizdad:
Franck Dumas: «Nous devons être compétitifs sur tous les tableaux»

L’entraîneur français du CR Belouizdad, Franck Dumas, a relevé la nécessité de réaliser une saison 2020-2021 pleine, en étant compétitif dans les différentes compétitions auxquelles le club prendra part.

«J’ai confiance en mon groupe. L’année prochaine, on ne choisira aucune compétition, on doit être compétitif sur tous les tableaux. Tout le monde a le droit de rêver en Ligue des champions, sauf que pour moi, c’est l’adversaire qui dévoilera nos limites. On n’est pas limités dans nos ambitions mais si par exemple, on sera devant des équipes qui ont du vécu et qui sont vainqueurs de cette coupe africaine, ça va vraiment être délicat de les affronter», a-t-il indiqué dans une déclaration vidéo accordée samedi soir à la page officielle du Chabab sur Facebook. Dumas (52 ans) avait rejoint le staff technique du CRB en janvier dernier, en remplacement d’Abdelkader Amrani, démissionnaire. Il a réussi à maintenir le CRB en tête du classement, ce qui a permis à la formation de Laâquiba de décrocher le titre de champion d’Algérie 2019-2020, après l’arrêt définitif de la compétition causé par la pandémie de Covid-19 et décidé par la Fédération algérienne de football.

«J’ai confiance en mon groupe. L’année prochaine, on ne choisira aucune compétition, on doit être compétitif sur tous les tableaux. Tout le monde a le droit de rêver en Ligue des champions, sauf que pour moi, c’est l’adversaire qui dévoilera nos limites. On n’est pas limités dans nos ambitions mais si par exemple, on sera devant des équipes qui ont du vécu et qui sont vainqueurs de cette coupe africaine, ça va vraiment être délicat de les affronter»

«Dès le début de saison, notre objectif était de se qualifier pour une Coupe africaine. Au CRB, on doit au minimum viser une participation africaine chaque année au vu de l’investissement du Groupe Madar. C’est la moindre des choses, on a le droit d’être ambitieux, on a le droit de rêver nous aussi. Ca confirme aussi la stabilité et les ambitions du club», a-t-il ajouté.
Avant de conclure : «Nous devons mettre les pieds sur terre. Notre pain quotidien reste le championnat, sachant que la Ligue des champions demande beaucoup d’énergie, c’est terrible.
Il ne faudra pas se perdre en choisissant telle ou telle compétition, on essaye(ra) d’être compétitifs sur tous les fronts, mais ça ne veut pas dire qu’on va tout gagner».