dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Tizi-Ouzou / Covid-19</span>:<br><span style='color:red;'>Homologation de 2 nouveaux laboratoires de dépistage</span>

Tizi-Ouzou / Covid-19:
Homologation de 2 nouveaux laboratoires de dépistage

Deux laboratoires de dépistage et de diagnostic de la Covid-19 ont été homologués récemment au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé lundi, le directeur local de la santé et de la population (DSP), Mohamed Mokhtari, lors d’une session de l’Assemblée populaire de wilaya (APW).

Il s’agit de deux laboratoires privés installés à Azazga, à l’Est de la wilaya, qui ont été «homologués et autorisés pour la pratique de diagnostic de la Covid-19 à la PCR, qui viennent renforcer le seul laboratoire du secteur public au niveau de la wilaya» installé à l’Université Mouloud Mammeri, ajoutant qu’un troisième laboratoire est, également, «en cours d’homologation, au chef-lieu de la wilaya». Lors de cette session consacrée à l’adoption du budget primitif 2021 et au secteur de la santé, M. Mokhtari a fait savoir, également, que dans la perspective de la mise en œuvre de la stratégie nationale de campagne de vaccination contre la Covid-19, il a été procédé au recensement de 62 centres de vaccination au niveau de la wilaya. Le Dr Mokhtari a, par ailleurs, souligné «la motivation du personnel de santé et l’appui des autorités par, notamment, un soutien logistique» ainsi que «l’adhésion de la société particulièrement dans l’accompagnement des mesures de confinement» dans la lutte contre cette pandémie.
Pour sa part, le président par intérim de l’APW, Ferhat Sadoud, a relevé lors de son allocution d’ouverture des travaux de la session que «la pandémie a révélé la défaillance de notre système de santé et l’incapacité de nos structures à répondre aux besoins pressants de la prise en charge des population inhérente à la Covid-19». Le pire, a-t-il ajouté «a été évité de justesse grâce aux efforts surhumains et à la mobilisation du personnel médical et paramédical» et aussi «à l’organisation exceptionnelle de la population», déplorant, à l’occasion, «les retards enregistrés dans les projets de construction de nouvelles structures, à l’exemple de l’EPH de Ouadhias, au Sud de la wilaya. Lors de cette session, il a été procédé à l’adoption du budget primitif pour l’exercice 2021 qui s’élève à 1 772 394 618,95 DA dont 1 572 704 030,36 DA est affecté au fonctionnement et 199 690 588,59 DA à l’équipement. Un budget «réduit de presque 230 millions de DA (par rapport à l’année 2020) et en deçà des aspirations des citoyens de la wilaya», a relevé M. Sadoud lors de son intervention.