lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Chlef </span>:<br><span style='color:red;'>Impératif d’une culture de prévention pour réduire les risques du monoxyde de carbone</span>
© D.R

Chlef :
Impératif d’une culture de prévention pour réduire les risques du monoxyde de carbone

Des participants à une journée régionale de  sensibilisation, tenue samedi à Chlef, ont souligné l’impératif de  l’ancrage d’une culture de sécurité et de prévention contre les risques  inhérents au monoxyde de carbone, chez les citoyens.

Il est impératif de diffuser une culture préventive contre les risques  inhérents au monoxyde de carbone chez les citoyens, notamment en période  hivernale, ont insisté les intervenants à cette journée, organisée à  l’initiative de l’association d’orientation du consommateur Salama, avec la  participation de six wilayas de l’Ouest du pays.
Pour le président de la Fédération algérienne des consommateurs, Zaki  Hariz, la société algérienne se doit de changer de mentalité, à travers une  large diffusion de la culture de sécurité et de prévention contres les  risques inhérents au monoxyde de carbone, qui doit se faire, selon lui, au  sein des familles, dans les écoles et les mosquées, voire même par  l’instauration de lois en la matière, a-t-il recommandé.
Il faut promouvoir chez les citoyens une culture d’acquisition d’appareils  de chauffage sécurisés et de qualité, même à des prix élevés, a insisté M.  Zaki, non sans saluer le rôle du laboratoire national de contrôle des  appareils de chauffage de Constantine, pour avoir imposé un contrôle  rigoureux en la matière, dans la cadre de la protection du consolateur des  dangers inhérents à ce gaz toxique, a-t-il indiqué.
Le président de l’association d’orientation du consommateur Salama,  Djilali Kasmi a, également, souligner les efforts de sa structure dans ses  démarches visant la sensibilisation des citoyens, à travers toute la  wilaya, en vue de les mettre en garde contre les dangers liés au monoxyde  de carbone. L’opportunité a donné lieu à l’animation d’une série de communications sur  le sujet, par des représentants de la protection civile et du secteur de la  santé, étayées par des démonstrations sur le montage des appareils de  chauffage, outre la distribution de brochures d’information englobant les  bons reflexes à adopter lors de l’usage de ces appareils, ceci d’autant  plus que le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et plus léger  que l’air, selon les experts du domaine.