lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Wilaya de Béni-Abbes</span>:<br><span style='color:red;'>Importants atouts pour développer le sud-ouest du pays</span>

Wilaya de Béni-Abbes:
Importants atouts pour développer le sud-ouest du pays

La circonscription de Béni-Abbes récemment promue au rang de wilayas à part entière, à la faveur de la décision du président de la république, conformément à la loi relative au découpage territorial du pays, dispose d’atouts importants pour le développement d’une grande partie du sud-ouest du pays.

Cette promotion va donner un nouvel élan au développement économique de cette région du sud-ouest du pays, de même qu’elle assurera davantage le rapprochement de l’administration des citoyens, ont estimé des habitants de cette région située à 240 km au sud de Bechar. La nouvelle wilaya qui s’étend sur une superficie de 111.350 km2 avec une population de 63.848 habitants, compte dix (10) communes à savoir Tabelballa Igli, Béni-Abbes, Tamtert, El Ouata, Kerzaz, Béni-Ikhlef, Timoudi, Ouled Khodeir et Ksabi, et sera sans doute, un vecteur du développement socio économique de ces collectivités qui disposent de grandes potentialités agricoles, minières et touristiques pouvant être des ressources créatrices de richesses et d’emplois pour les populations, soulignent les services de la wilaya de Bechar.
Considérant le secteur agricole comme le véritable moteur de la promotion et du développement socioéconomique de cette région, les responsables locaux de cette nouvelle wilaya avaient procédé auparavant à la création de quinze (15 ) périmètres agricoles sur une superficie de 37.000 hectares afin de mettre une nouvelle offre foncière agricole au profit des investisseurs privés et publics et ce, dans la perspective de promouvoir et développer ce secteur et, de là, créer des emplois dans différentes prestations de services liées à ce secteur. Dans ce cadre, une surface de 105 ha de ces périmètres a été attribuée à un investisseur privé pour le développement de l’élevage bovin et la production laitière, alors que le reste de la superficie des 15 périmètres sera consacrée uniquement au développement de la céréaliculture dans cette région, selon la direction des services agricoles (DSA). Dans cette région, élevée au rang de wilaya déléguée lors du découpage administratif de mai 2015, dispose aussi une superficie globale de 7.740 ha attribuée, dans le cadre de la mise en valeur des terres sahariennes, au profit de 2.299 bénéficiaires répartis sur plusieurs périmètres, implantés dans plusieurs commune et qui ont bénéficié de soutien et autres aides dans le cadre des différents programmes nationaux de développement et de valorisation du secteur agricole, a-t-on signalé .

Le tourisme, un autre catalyseur du développement économique

De par ses importantes ressources naturelles et touristiques, cette nouvelle wilaya à vocation touristique également, dispose en ce secteur, d’un segment très important pourvoyeur de l’emploi, qui constitue un véritable défi pour Béni Abbes où l’on enregistre une forte demande en postes d’emplois.
Actuellement, un nombre important de familles, de jeunes et d’associations touristiques s’adonnent à l’activité commerciale et à des prestations de services touristiques au titre de la formule «Tourisme Chez l’habitant», en marge des efforts fournis par les responsables locaux et nationaux pour tenter de faire de ce secteur un autre moyen de développement économique. Dans ce contexte, il a été procédé à la réalisation et l’équipement d’un institut national supérieur de formation professionnelle aux métiers du tourisme, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement et de promotion du tourisme dans le sud-ouest du pays.
Le secteur de l’hôtellerie a été renforcé après la rénovation complète de l’hôtel «Rym», d’une capacité de 120 chambres par la chaine hôtelière publique El-Aurassi (filiale du groupe hôtellerie, tourisme et thermalisme), selon les responsables de cette chaine hôtelière publique. En matière de santé, la région a aussi bénéficié d’une opération de réhabilitation de l’hôpital «Mohamed Yaacoub», dont le nombre de lits s’élève à 120, situé au chef lieu de wilaya de Béni-Abbes , et de plusieurs polycliniques à El Ouata, Timoudi et dans d’autres communes relevant de cette nouvelle wilaya , de services d’hémodialyse à Igli, et Kerzaz, ainsi que d’une douzaine de salles de soins de base à travers différentes communes , permettant, ainsi, une couverture sanitaire des populations jugée «adéquate», par la direction de la Santé, de la population et de réforme hospitalière. Dans un souci de renforcer l’enseignement, un lycée a été réalisé et équipé dans la localité de Ksabi, à l’extrême sud de la wilaya, une démarche accueillie favorablement par les habitants de cette localité, permettant ainsi aux jeunes filles, qui ne pouvaient pas se déplacer à Béni-Abbes et abandonnaient l’école prématurément, de poursuivre leur scolarité. La commune de Ikhlef, a, quant à elle, bénéficié de la réalisation et de l’équipement d’un lycée de 600 places pédagogiques et d’un internat de 200 lits, selon la direction de l’éducation.
La nouvelle wilaya de Béni-Abbes, située à proximité de la route nationale RN-6 reliant le sud-ouest au nord du pays, l’un des carrefours routiers les plus importants du pays, dispose aussi d’un aérodrome dont la piste d’envol s’étale sur 3.500 mètres de longueur sur une largeur de 45 mètres, permettant l’atterrissage de différents types d’aéronefs . Cet aérodrome constituera, sans doute, l’embryon du future aéroport de cette région ,dont la promotion au rang de wilaya à part entière a été parmi les attentes de la population locale depuis de nombreuses années.