lundi , 18 janvier 2021
<span style='text-decoration: underline;'>ANTAR YAHIA (USM ALGER) </span>:<br><span style='color:red;'>«Impossible de juger l’équipe au bout du premier match officiel»</span>

ANTAR YAHIA (USM ALGER) :
«Impossible de juger l’équipe au bout du premier match officiel»

Le directeur général sportif de l’USM Alger (Ligue 1 algérienne de football) Antar Yahia, a dénoncé une campagne de déstabilisation visant son équipe, estimant qu’il était «impossible» de juger une équipe au bout d’un match officiel, quatre jours après sa défaite en Supercoupe d’Algérie face au CR Belouizdad (1-2).

«Montrez-moi un dirigeant qui ne s’est jamais trompé en recrutant un joueur ou un entraîneur ? Il est impossible de faire un bilan au bout de trois mois alors que notre équipe n’a joué jusque-là qu’un seul match officiel. A peine que je commence à mettre quelque chose en place, et me voilà déjà attaqué par ces mêmes personnes qui ne disaient rien quand des entraîneurs étrangers venaient à l’USMA se remplir les poches et partir», a indiqué le dirigeant usmiste dans un entretien vidéo, diffusé mardi soir sur la page officielle Facebook du club algérois.

Le club phare de « Soustara» a vécu une semaine mouvementée. L’entraîneur François Ciccolini a été limogé au lendemain de cette première rencontre, pour avoir boycotté la cérémonie protocolaire de remise des médailles, à l’issue la Supercoupe d’Algérie. Il a été remplacé dans la foulée par son adjoint Benaraïbi Bouziane.

«On a mis une pression terrible sur les joueurs comme si ils ont joué 20 journées de championnat et perdus 18 matchs. Ce n’est pas normal. Nous sommes en train de construire une équipe. Je n’ai jamais déclaré que nous allons tout rafler cette saison. J’assume que j’ai commis une erreur sur le plan communication. Je voulais tenir au courant nos supporters de l’actualité du club, donner une image positive, mais ça s’est transformé en pression négative sur les joueurs. Nous allons prendre les mesures pour protéger un peu plus l’équipe». a t-il souligné. Avant de conclure : « Je savais dès mon arrivée au club que les gens allaient guetter le moindre faux pas de notre part, mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils se comportent de cette manière avec nos jeunes joueurs.