jeudi , 22 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Boxe </span>:<br><span style='color:red;'>Kerine Smaïn Zakaria «Futur champion»</span>
© D.R

Boxe :
Kerine Smaïn Zakaria «Futur champion»

Il s’agit de ce jeune collégien, âgé de 11 ans, poids 45kg, catégorie « cadets », qui se prépare intensivement, pour les championnats prochains, sous la direction de l’entraîneur d’exception, en l’occurrence, Hadj Bekhedda Hanifi, pionnier de la première formation de l’équipe nationale d’Algérie, qu’il a représenté dignement, dans les meetings internationaux, en battant le Tunisien, Galhia, champion du monde et le Suisse Fredy, champion d’Europe.

En fin de carrière amateur, il a formé une brochette de champions et internationaux, tels que Meskine, Sassi, Djaâfri, (champion d’Afrique), Houna, Mejhoud vice/champion du monde des welters, qui à Berlin, (Allemagne), a battu en demi finale, l’actuel champion du monde professionnel des S/Welter, May Wider, et fut battu injustement, en finale de ce championnat du monde. Cet entraîneur Hadj Hinifi, qui a rendu des services à la boxe, en tant qu’athlète et entraîneur, n’a même pas eu droit à l‘honneur des autorités locales, lors de son jubilé, qu’il attend avec impatience. Il est âgé de 84 ans, retraité de la sûreté nationale.
Nous revenons à ce jeune Smaïn, petit boxeur pétri de qualités, qui compte signer sa licence à Saïda ou à Oran, pour des problèmes rencontrés avec la ligue de Mascara, selon la déclaration de l’entraîneur. Le souhait de ce jeune Smaïn, c’est qu’un jour il rencontre le fils de May Weder, le champion du monde américain, que le mascaréen Mejhoud a battu. Ça sera un grand honneur pour Smaïn. Le souhait de tous est que le noble art « boxe » revive.
A.R