mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Le Président Tebboune préside aujourd’hui une réunion du Conseil des ministres</span>:<br><span style='color:red;'>La Covid-19 et la pénurie d’eau au menu</span>

Le Président Tebboune préside aujourd’hui une réunion du Conseil des ministres:
La Covid-19 et la pénurie d’eau au menu

Il faut dire que la 3ème vague de la Covid-19 est bien plus féroce que les deux précédentes. Le taux de contaminations et les sérieux problème de disponibilité de l’oxygène a amené l’opinion nationale à afficher une inquiétude légitime quant à la gestion de la pandémie.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, réunira aujourd’hui le premier Conseil des ministres dans son «nouvel habillage», depuis la nomination de Aïmene Benabderrahmane à la tête du gouvernement. Le communiqué de la présidence de la République qui fait état de cette réunion annonce que le Conseil des ministres prévoit «l’installation officielle du Gouvernement par le Président de la République, un exposé de Monsieur le Premier ministre portant mesures d’aménagement des mesures sanitaires relatives au système de prévention contre la propagation du Covid-19».
Si le premier point relève du protocole, le deuxième sujet à l’ordre du jour cette importante réunion est de la plus haute importance. Le Premier ministre, sorti lui-même d’une contamination à la Covid-19, a certainement pris le temps de plancher sur les informations qui remontent du terrain sur la pandémie qui prend des proportions, pour le moins, inquiétantes.
Il faut dire que la 3ème vague de la Covid-19 est bien plus féroce que les deux précédentes. Le taux de contaminations et les sérieux problème de disponibilité de l’oxygène a amené l’opinion nationale à afficher une inquiétude légitime quant à la gestion de la pandémie dans un contexte d’absence quasi total d’initiatives de l’Etat en terme de confinement et de contrôle de pas mal d’activité, actuellement en infraction par rapport au dispositif mis en place pour contrer la propagation du virus. Mais d’un autre côté, les événements vécus par le pays, en ce début d’été compliqué, après un printemps plutôt apaisé sur le front de la Covid-19, rend quasi impossible une gestion préventive de la pandémie.
Le Conseil des ministres ne va pas dans le détail de la communication attendue du Premier ministre, mais l’on imagine qu’après avoir brossé un tableau de la situation épidémique, le Premier ministre mettra en évidence les efforts de l’Etat et des collectivités locales dans le sens de l’intensification de l’opération de vaccination.
Jusqu’à l’heure, on constate une disponibilité du vaccin. Cela en plus du processus engagé avec le partenaire chinois pour la production du vaccin Sinovac à Constantine, dans le courant du mois de septembre prochain. Sur le front de l’oxygène, on retiendra le déploiement de l’Etat qui a réquisitionné les 4 entreprises productrice de ce produit, en sus d’importation de concentrateurs d’oxygène qui devrait arriver sous peu en Algérie. Le Conseil des ministres écoutera avec intérêt l’exposé du Premier ministre et le Président de la République donnera des instructions fermes.
L’autre sujet brûlant qui sera abordé lors du Conseil des ministres est sans conteste, celui de la grave pénurie d’eau que vit le pays. A ce propos, le tout nouveau ministre des Ressources en Eau et de la Sécurité hydrique, aura à donner l’état de lieu et proposer un plan d’action pour résoudre le problème dans de brefs délais. A cela, le communiqué de la présidence de la République ajoute les secteurs de «l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, du Commerce et de la Promotion des exportations». Deux départements sous la loupe de l’Exécutif et qui ont conservé leurs ministres.
Nadera Belkacemi