mardi , 9 mars 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Un grand potentiel agricole</span>:<br><span style='color:red;'>La filière avicole en plein essor</span>

Un grand potentiel agricole:
La filière avicole en plein essor

La filière avicole à Oran a enregistré ces dernières années un développement considérable, notamment, en matière de poules pondeuses.

En effet, la 2ème ville du pays est classée 4ème au niveau national en matière de production d’œufs avec plus de 160 millions d’œufs par an. «La wilaya d’Oran malgré la superficie agricole minime estimée à 69.000 hectares, a beaucoup de potentiel en matière de viandes rouges et blanches», nous dira le directeur des services agricoles de la wilaya d’Oran, Rehamnia Rachid qui a été installé à ce poste il y a un mois.
La céréaliculture est également importante à Oran avec une superficie qui avoisine 56.000 hectares dont la moitié est réservée à l’orge. Ce qui démontre la présence du Cheptel notamment bovin estimé à 12.000 têtes dont 6000 vaches laitières. A propos de la filière lait, notre interlocuteur a expliqué que :»la production du lait cru à Oran avoisine 40 millions de litres. Mais la quantité qui est collectée et arrive aux unités de production, il y a eu des perturbations quand au paiement des subventions des éleveurs dont quelque uns attendaient depuis 2 ans. On va travailler en 2021 pour augmenter la quantité collectée et travailler en coordination avec la chambre d’agriculture.
Le directeur des services agricoles a rappelé que les régions de Misserghine et Boutlelis sont connues pour leurs agrumes et la grande productivité de la clémentine avec jusqu’à 22 sacs par arbre.
Notons que plusieurs mesures ont été prises par l’état pour aboutir à un véritable développement en agriculture grâce notamment à la réorientation des soutiens vers les filières de productions agricoles d’importance stratégique sur le plan alimentaire (céréales, légumes secs, laits, viandes…etc.) et des soutiens orientés vers les circuits de collectes des différentes filières (céréales, laits, pomme de terre, tomate industrielle, semences et plant …).
L’état a simplifié également les soutiens accordés aux principaux intrants des filières agricoles (génisses, engrais, machinismes, équipements d’irrigation..) avec une priorité accordée à la préservation et au développement des filières semences et plants pour les productions animales et végétales ainsi que la sécurisation et la stabilisation des revenus des agriculteurs et la protection des consommateurs à travers le soutien accordé aux actions de régulation (primes de stockage, prix de référence d’intervention …) pour les filières de produits de large consommation (céréales, lait, pomme de terre, viande, oignon..).
Fethi Mohamed