mardi , 16 août 2022

La force d’une grande histoire

Les Algériens célèbrent lundi le 67ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse guerre de libération nationale. Un premier novembre qui coïncide avec une conjoncture particulière où les ennemis de la nation redoublent de manipulations et de provocations face à un peuple qui continue de pas ferme sa glorieuse marche vers le développement avec la même jalousie pour sa souveraineté et la même foi inébranlable dans sa force.
Une force puisée des convictions de ces hommes, qui tout au long de la période coloniale, n’ont jamais abdiqué ou renoncé malgré la terrible barbarie exercée pendant plus de 132 ans par un colonisateur qui a eu recours à toutes les horreurs pour faire plier le peuple algérien, qui a toujours trouvé la force et les ressources pour se relever et se défendre à travers les résistances populaires aux quatre coins du pays jusqu’au déclenchement de la guerre de libération en ce jour béni du 1er novembre 1954.
Aujourd’hui que les sales campagnes se multiplient contre nos pays, fomentées par le colonisateur d’hier et un makhzen haineux qui est allé jusqu’à s’allier avec l’ennemi juré de la nation arabe et musulmane qu’est l’entité sioniste, les Algériens trouveront dans leur passé révolutionnaire et dans leur longue lutte contre la France coloniale, cette union qui leur a permis de dépasser et vaincre toutes les difficultés.
La France, le Maroc et son allié sioniste trouveront à qui parler s’ils jamais ils oseront tenter une quelconque action contre notre pays, comme l’a clairement signifié le président Abdelmadjid Tebboune dans sa rencontre avec les représentants de la presse nationale le 9 octobre dernier « Certes, avait déclaré le chef de l’État, il n’est pas facile d’aller vers un affrontement direct, mais l’Algérie ira vers cette éventualité en cas d’extrême nécessité. Qui nous cherche nous trouve» a asséné le président Tebboune, qui rappellera à la même occasion à la France que «le temps de la colonie est révolu, la France doit changer d’approche, elle doit savoir que l’Algérie n’abdique à personne, elle est fidèle au serment de ses valeureux martyrs».
Des mots qui résonnent avec force et ravivent la fierté légendaire de tout un peuple, en cette veille de commémoration d’un premier novembre bien particulier pour l’Algérie et les Algériens convaincus de leur destin commun et de leur force face à toutes les épreuves. Notre histoire est là pour le rappeler à tous nos ennemis.
Par Abdelmadjid Blidi