lundi , 28 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Les accidents de la route ne cessent de causer des dégâts humains et matériels</span>:<br><span style='color:red;'>La gendarmerie d’Alger se mobilise pour y faire face</span>

Les accidents de la route ne cessent de causer des dégâts humains et matériels:
La gendarmerie d’Alger se mobilise pour y faire face

Les dispositifs de sécurité mis en place par le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger, ont permis une baisse du nombre de décès des accidents de la route A23, depuis le début de cette saison estivale, contre 28 au cours de la même période de 2018.

C’est en effet, ce qu’a indiqué hier le capitaine Ounis Souad responsable de la Communication et des relations publiques de la Gendarmerie d’Alger. En plus de détails, la conférencière a fait état de 23 morts dans 149 accidents de la route (91 corporels et 35 matériels) entre la période allant du 1er juin au 20 août 2019, contre 28 morts au cours de la même période de l’année 2018.
Pour la responsable de la communication de la gendarmerie d’Alger, cette baisse est «le résultat des dispositifs et autres mesures prises par le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger au titre des dispositions arrêtées par le Commandement général pour la sécurisation de la saison estivale 2019».
Il s’agit entre autre, du déploiement renforcé sur le terrain des éléments de la gendarmerie à travers les routes et les plages, l’utilisation d’équipements modernes, tels que les radars fixes et mobiles, les éthylotests et les tests de dépistage salivaire de drogues, le recours aux motos et véhicules banalisés pour lutter contre les infractions au code de la route outre les campagnes de sensibilisation.
La conférencière, en outre, pointe du doigt l’humain d’être la première cause des accidents de la circulation, qui, selon elle, continue à les cautionner et aller à sa déchéance. Ignorance des règles élémentaires de sécurité, l’excès de vitesse, le dépassement dangereux, l’imprudence des piétons, les manœuvres dangereuses, le non-respect de la signalisation et l’utilisation du téléphone mobile étaient les principales causes de ces accidents, sont des pratiques de l’humain qui causent les accidents.
Le capitaine Ounis a indiqué, par ailleurs, qu’il a été programmé des patrouilles pédestres et mobiles renforcées par des sections de sécurité et d’intervention et des brigades cynotechniques au niveau des sites qui enregistrent une grande affluence d’estivants, outre des unités et centres de contrôle au niveau des plages relevant de la compétence de la Gendarmerie nationale d’Alger (32 dont 30 plages surveillées). Elle a rappelé, dans ce cadre, la campagne de sensibilisation aux accidents de la route organisée du 7 juillet dernier jusqu’au 31 août sous le thème Pour des vacances sans accidents de la route, respectez les règles de la conduite.
Noreddine Oumessaoud