mardi , 22 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Oran | Le SNAPEST obtient des garanties de l’académie </span>:<br><span style='color:red;'>La grève du personnel enseignant du secondaire suspendue</span>

Oran | Le SNAPEST obtient des garanties de l’académie :
La grève du personnel enseignant du secondaire suspendue

La grève du personnel enseignant du secondaire, qui était prévue dimanche prochain 29 janvier, a été finalement suspendue par le SNAPEST qui a obtenu, selon des sources bien informées, des garanties écrites du directeur de l’académie, pour le versement de toutes les indemnités et des salaires en souffrance des enseignants.

«Un PV de la rencontre qui a réuni des délégués de notre syndicat et le directeur de l’académie, a été signé entre les deux parties pour prendre en charge, toutes les revendications soulevées dans le communiqué de préavis de grève. La réunion qui a eu lieu dimanche 21 courant, a duré trois heures et le directeur de l’académie a promis, d’œuvrer pour le versement de toutes les indemnités en retard du corps enseignant», précise un délégué du SNAPEST. Le recours à la grève avait été décidé lors d’une AG extraordinaire, du Conseil wilaya du SNAPEST, tenue le 16 janvier en cours, au siège de ce syndicat, au lycée Lotfi, qui a regroupé 69 délégués syndicaux de lycées rappelle-t-on. Les syndicalistes avaient décidé, une journée de débrayage dans les lycées, dimanche prochain 29 du mois en cours, pour dénoncer les retards répétitifs et injustifiés, dans le versement des salaires et de la prime de rendement, du personnel enseignant, du cycle secondaire à Oran.
Et ce, contrairement aux autres wilayas du pays, qui perçoivent régulièrement leurs salaires. Le communiqué de ce syndicat autonome énumère sept revendications du personnel enseignant et en particulier, le versement des indemnités de l’expérience professionnelle et l’avancement des carrières, ainsi que le règlement de la situation administrative et pécuniaire des enseignants stagiaires.
Le SNAPEST avait déposé le 17 courant, le préavis de grève à la direction de l’Education nationale souligne-t-on.

H. Maalem