mardi , 11 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>58ème anniversaire de l’Indépendance</span>:<br><span style='color:red;'>La jeunesse, un pilier du développement de l’Algérie</span>

58ème anniversaire de l’Indépendance:
La jeunesse, un pilier du développement de l’Algérie

L’Algérie nouvelle que nous œuvrons à bâtir ne se fera pas sans sa jeunesse, qui a les potentialités et les compétences qu’il faut pour contribuer à cette entreprise», réitérant l’engagement de l’Etat à accompagner cette catégorie, notamment au plan économique.

Cette déclaration a été faite hier à Alger par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à la Radio nationale, à la veille de la célébration du double anniversaire de la Fête de l’indépendance et de la jeunesse, tout en affirmant que «la jeunesse d’aujourd’hui doit comprendre que l’édification de la patrie ne peut réussir sans l’attachement à notre  Histoire et la méditation des sacrifices de nos aïeux pour en tirer les enseignements». Pour le Premier ministre, «l’Algérie nouvelle ne se fera pas sans sa jeunesse qui a les potentialités et les compétences qu’il faut pour contribuer à la bataille de son édification».
Il dira en outre que l’édification de l’Algérie nouvelle se fera par tous les Algériens et par les jeunes sortis le 22 février 2019 en faisant montre d’un pacifisme qui a épaté le monde entier «pour le changement d’un régime qui les avait humiliés». Dans ce sens, le Premier ministre a réitéré l’engagement de l’Etat à accompagner les jeunes dans tous les domaines pour la consécration de leurs aspirations à l’édification d’une économie développée en leur garantissant des facilités et un allègement des procédures bureaucratiques qui entravent la roue du développement économique, notamment pour la création de PME. A ce propos, M. Djerad a tenu à rassurer les jeunes dont les micro-projets ont été impactés par la pandémie du coronavirus, qu’un recensement et une étude de tous ces projets seront effectués pour les aider à relancer leurs activités. Par ailleurs, le Premier ministre a souligné que l’Etat a réuni toutes les conditions adéquates pour le bon déroulement de l’examen du Baccalauréat en cette conjoncture de propagation du coronavirus, faisant état de la mobilisation de tous les moyens nécessaires au respect des mesures requises.
Il a également évoqué une «possible ouverture des classes en août prochain» aux candidats pour les révisions à cet examen décisif. En conclusion, M. Djerad a lancé un appel aux citoyens pour le respect des gestes barrières afin d’endiguer la propagation du Covid-19 qui a enregistré une hausse ces derniers jours, en raison de «l’inconscience», a-t-il déploré.
Noreddine Oumessaoud