dimanche , 27 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Arrêt de la saison 2019/2020</span>:<br><span style='color:red;'>La JSK conteste la décision du bureau fédéral de la FAF</span>

Arrêt de la saison 2019/2020:
La JSK conteste la décision du bureau fédéral de la FAF

La direction de la JS Kabylie conteste la décision d’arrêt définitif de la saison 2019/2020 en raison de la pandémie de coronavirus et l’»octroi» du titre de champion au CR Belouizdad, prise par le bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF), a indiqué samedi à Tizi-Ouzou son avocat, Me Larbi Meftah.

S’exprimant lors d’un point de presse organisé au siège du club, Me Meftah a indiqué que «la direction de la JSK campe toujours sur ses positions et s’oppose à la décision prise par le bureau fédéral de la FAF le 29 juillet dernier d’arrêter définitivement la saison». Selon la même source, cette décision est entachée d’»entraves à la réglementation en vigueur», citant, entre autres, le «remplacement» et la «désignation» de certains membres du bureau fédéral. Cette démarche est en «totale infraction aux dispositions statutaires qui prévoient que les membres du bureau fédéral soient élus par l’Assemblée générale à bulletin secret. Or, à ce jour, nous n’avons aucune information sur les remplacements effectués», a-t-il insisté. Ce même avocat a observé que «le bureau fédéral a aussi changé le système de compétition contrairement aux directives du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) du 8 juin dernier». Suite à «ces entraves à la réglementation», la JSK a déposé un recours au niveau des instances concernées (commission de recours de la FAF et MJS), a-t-il informé. Parallèlement à cette «remise en cause» de la décision du bureau fédéral, «la JSK a subsidiairement émis des réserves sur le cas des dossiers qui sont toujours pendants au niveau de la commission de discipline de la Ligue, pour savoir si nous allons participer ou pas à une compétition africaine» la saison prochaine, a ajouté le conférencier. Sur un autre registre, Me Meftah a saisi l’occasion pour démentir les rumeurs sur le rachat des actions de la Société sportive par actions/JSK par une entreprise publique, les qualifiant de «spéculations». «Pour qu’une société étatique ou privée achète les actions d’une SSPA, il y a des procédures et un acheminement importants à suivre et régis par le code de commerce», a-t-il dit.