samedi , 11 juillet 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Le Conseil des Ministres l’a décidé avant hier</span>:<br><span style='color:red;'>La levée du confinement sera progressive </span>

Le Conseil des Ministres l’a décidé avant hier:
La levée du confinement sera progressive 

Les choses évoluent dans le bon sens sur le plan sanitaire, il s’agit de ne pas hypothéquer les succès et patienter le temps que durera encore le confinement et ne pas montrer des signes de nervosité dans le processus de déconfinement qui sera, lui aussi, long et fastidieux.

Même si les questions mémoriels, la relance de l’industrie et l’agriculture saharienne peuvent intéresser les Algériens, le sujet le plus attendu du Conseil des ministres qui s’est tenu avant-hier, était bel et bien le processus de déconfinement que tout le monde attend, d’autant plus que pas mal de pays ont déjà entrepris des mesures allant dans ce sens. L’Exécutif, qui n’est pas sans deviner le poids que le confinement fait peser sur les personnes et sur de nombreux secteurs d’activité, a abordé la question du retour à la normale, d’où l’intérêt de l’opinion nationale. Ainsi, l’on apprendra que la levée progressive du confinement concernera prioritairement le secteur du bâtiment et des travaux publics. L’opération qui se déroulera sur plusieurs étapes obéira à un plan étudié par le Premier ministère en collaboration avec le ministère de la Santé et le Comité scientifique.
Outre ce secteur précisément, le Conseil des ministres a pris la décision de soumettre le processus de déconfinement à un dialogue avec les partenaires sociaux. Il sera question d’étudier «la formule idoine pour la levée progressive du confinement pour certains métiers et activités commerciales à moindres risques de propagation du coronavirus outre les activités ayant un impact direct sur la vie du citoyen après un long arrêt» ainsi que des «possibilités d’aide aux petits commerçants impactés, y compris leur éventuelle exonération partielle des Impôts», rapporte un communiqué du Conseil des ministres.
A ce propos, le chef de l’Etat a affiché sa satisfaction par rapport à «l’amélioration progressive relevée en matière de lutte contre la propagation de la pandémie de coronavirus, mettant l’accent sur l’impératif respect des mesures préventives, notamment le port des masques de protection et le respect de la distanciation physique». Ceci vaut confirmation de la volonté de lancer un plan sérieux pour le retour à la vie normale. Il reste que les citoyens doivent observer les «mesures de prévention en vue de soutenir les résultats obtenus», a affirmé le Président Tebboune, tout en mettant en évidence le rôle des walis des wilayas qui devront «suivre de près la situation et de veiller au respect de ces mesures, notamment l’interdiction des rassemblements, des fêtes et de mariages», rappelle le chef de l’Etat.
La prudence dont fait montre le président de la République, est justifiée en ce sens que les résultats encourageants doivent être confirmés sur la durée. Le ministre de la Santé qui a présenté un exposé, a fait état d’une «stabilité de la situation sanitaire dans le pays ayant permis une reprise des activités sanitaires au niveau des hôpitaux, y compris les interventions chirurgicales non urgentes et l’enregistrement d’indicateurs positifs à la faveur de l’activation et du renforcement des mesures sanitaires, dont le protocole de traitement adopté depuis le 23 mars dernier, lequel a prouvé son efficacité avec le rétablissement de 98,2% des patients atteints sur un total de plus de 16.000 cas traités». Cela pour dire que les choses évoluent dans le bon sens sur le plan sanitaire, il s’agit de ne pas hypothéquer les succès et patienter le temps que durera encore le confinement et ne pas montrer des signes de nervosité dans le processus de déconfinement qui sera, lui aussi, long et fastidieux.
Yahia Bourit