samedi , 17 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Sensibilisation sur les accidents de la route</span>:<br><span style='color:red;'>La police sur le terrain à Oran</span>
© D.R

Sensibilisation sur les accidents de la route:
La police sur le terrain à Oran

Les services de police de la sûreté de la wilaya d’Oran ont poursuivi leur plan de sensibilisation contre les accidents de la route notamment pour les enfants qui sont les chauffeurs de demain.

Dans ce cadre, les policiers ont organisé une campagne de sensibilisation à l’école le commandant Ferradj en présence de policiers du service de la sûreté publique et un psychologue du service de wilaya de santé et des activités sportives et en coordination avec l’association nationale de lutte contre les accidents de la route.
Cette campagne a permis la distribution de 50 dépliants et de rappeler les gestes préventives contre la pandémie aux enfants. Cette initiative a été saluée par le cadre éducatif de cette école. Notons que trois cent quatre-vingt-douze (392) enfants sont décédés durant l’année scolaire 2017-2018, la plupart des victimes ont été déplorées sur les chemins des différents établissements éducatifs. Les enfants sont amenés à être des usagers de la route dès leur plus jeune âge.
Accompagnés par leurs parents au départ, les enfants deviennent progressivement autonomes et ceci, qu’ils soient piétons, à vélo ou plus tard, à l’âge de la majorité, conducteurs. En tant qu’usagers de la route, les enfants doivent être sensibilisés tôt sur les règles de la sécurité routière. Pour cela, les parents jouent un rôle primordial.
Les pouvoirs publics et différentes associations mènent également des actions de sensibilisation à l’attention des plus jeunes. Pour rappel, le facteur humain reste la principale cause de ces accidents qui endeuillent les familles à Oran, la vitesse excessive et le non respect du code de la route restent les causes principales du terrorisme des routes. Parmi ce facteur humain figure dans 95% des cas des jeunes âgés entre 18 et 25 ans. Donc des jeunes ayant des nouveaux permis. Ce qui reflète que ces jeunes peuvent être la cause à tout moment d’accidents mortels sur les routes surtout avec le non respect du code de la route.
De plus en plus de jeunes conducteurs perdent la vie au volant, à la recherche d’une sensation d’adrénaline, ces jeunes n’hésitent pas à dépasser la vitesse autorisée et effectuer des dépassements et des manœuvres dangereuses. Les accidents de la route entraînent des pertes économiques considérables pour ceux qui en sont victimes, leur famille et les pays dans leur ensemble. Ces pertes proviennent du coût des traitements et des pertes de productivité pour ceux qui en meurent ou restent handicapés à la suite de leurs blessures, ainsi que pour les membres des familles qui doivent interrompre leur travail ou leur scolarité pour s’occuper des blessés.
Fethi Mohamed