mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Stade Habib-Bouakeul d’Oran</span>:<br><span style='color:red;'>La rénovation du réseau d’éclairage bute sur un problème financier</span>

Stade Habib-Bouakeul d’Oran:
La rénovation du réseau d’éclairage bute sur un problème financier

Des difficultés d’ordre financier retardent le lancement des travaux de réfection du réseau d’éclairage du stade «Chahid Habib Bouakeul» à l’arrêt depuis plusieurs années, a-t-on appris, mardi auprès de l’Assemblée populaire communale (APC) d’Oran, propriétaire de cette infrastructure sportive.

«La restauration du réseau d’éclairage du stade Habib-Bouakeul est devenue une priorité, sauf que les moyens financiers actuels de l’APC d’Oran ne le permettent pas. Nous envisageons de programmer cette opération avant le début de la prochaine saison footballistique si nous parvenons à régler ce problème», a indiqué à l’APS le vice-président de l’APC d’Oran responsable de la division des sports, Réda Laribi. Le stade Habib-Bouakeul, inauguré en 1927, a bénéficié jusque-là de quatre opérations de rénovation ayant touché tous ses équipements, dont la dernière en date remonte à 2013. D’une capacité d’accueil de 18.000 places, l’infrastructure abrite actuellement les rencontres de l’ASM Oran, pensionnaire de la Ligue 2, ainsi que celles de plusieurs formations locales évoluant dans les divisions inférieures. Récemment, le MC Oran a souhaité accueillir ses adversaires en championnat de Ligue 1 dans ce stade, vu que celui où cette équipe est domiciliée, à savoir, Ahmed-Zabana, subit des opérations de rénovation en prévision des Jeux méditerranéens, prévus l’été prochain à Oran. Mais face à l’état défectueux du réseau d’éclairage du stade Bouakeul, les Hamraoua ont renoncé à cette option qui ne leur offre pas la possibilité de jouer en nocturne en ce mois de ramadhan. Le vice-président de l’APC d’Oran s’est toutefois engagé à «tout faire pour réunir l’enveloppe financière nécessaire à même de permettre la réfection du réseau de l’éclairage en question».
Il s’agit là de la seule opération envisagée dans ce stade «pour le moment», selon M. Laribi. Doté, il y a près de deux saisons d’une nouvelle pelouse synthétique de 5e génération grâce à l’apport du Fond de solidarité et de garantie des collectivités locales, le stade Habib-Bouakeul devait faire l’objet d’autres travaux de rénovation, comme la réalisation de nouveaux vestiaires mais l’aspect financier continue de retarder le lancement des opérations programmées, a encore fait savoir le vice-président de l’APC d’Oran.