mercredi , 21 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Abdelbaki Benziane </span>:<br><span style='color:red;'>La rentrée universitaire se déroule dans des conditions acceptables malgré les difficultés</span>

Abdelbaki Benziane :
La rentrée universitaire se déroule dans des conditions acceptables malgré les difficultés

La rentrée universitaire de la saison actuelle 2020-2021 s’est déroulée dans des «conditions acceptables malgré les difficultés ayant marqué ses préparatifs» particulièrement dans un contexte sanitaire marqué par la pandémie de la Covid-19, a estimé samedi à Oran le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Abdelbaki Benziane.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la visite qui l’a conduit dans nombre d’établissements relevant de son secteur, le ministre a indiqué que la rentrée universitaire de la saison actuelle s»’est déroulée dans des conditions acceptables en dépit des contraintes du moment et des aléas liés à la crise sanitaire», soulignant avoir «achevé une année universitaire et entamé une autre en un temps court». Abdelbaki Benziane a reconnu certaines insuffisances ayant entaché la rentrée universitaire dans de nombreux établissements universitaires sur 109 établissements au niveau national, déclarant «nous oeuvrons pour pallier cette situation et nous pouvons dire que les études ont commencé de manière effective dans la majorité des établissements et dans les deux modes, présentiel et à distance». La ministre a valorisé, dans ce contexte, les «efforts colossaux» déployés par ceux en charge du secteur et les responsables des établissements universitaires, de même que les enseignants et les fonctionnaires et ce, pour adopter ces deux modes durant l’année universitaire. Abordant la question du recrutement direct demandé par les détenteurs du diplôme de doctorat, M. Benziane, qui considère cette demande comme étant «légitime», a déclaré, dans ce contexte, «nous pouvons être des cadres supérieurs disposant d’un haut niveau scientifique, mais nous pouvons ne pas être forcément des enseignants universitaires». La question du recrutement, a-t-il tenu à préciser, fait l’objet, actuellement, d’un examen dans le cadre d’un travail intersectoriel, notamment avec le secteur de la fonction publique pour trouver un cadre légal permettant de garantir un plus grand nombre d’emplois au profit de cette catégorie de travailleurs, avec la perspective de leur ouvrir des postes d’emploi dans d’autres secteurs, annonçant que «des propositions seront soumises aux détenteurs de diplômes supérieurs». Lors de sa visite à Oran, le ministre a inauguré une bibliothèque centrale de l’université Oran 1 Ahmed Benbella, avant d’assister à une exposition de clubs scientifiques de l’université, puis s’est rendu au Centre d’enseignement intensif des langues au sein de cet établissement universitaire. Il a ensuite procédé, à l’Ecole nationale polytechnique d’Oran, à l’inauguration d’une plateforme technologique dédiée à la «description de la matière et une unité calcul intensif» au profit des étudiants et enseignants. A l’Institut de l’éducation physique et sportive de l’université Mohamed Boudiaf d’Oran, M. Benziane a inauguré une nouvelle salle de gymnastique, de même qu’une nouvelle annexe du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC). Le ministre a procédé, également, à l’inauguration de nouveaux sièges de la faculté des lettres et des arts relevant de l’université Oran 1 Ahmed Benbella et de l’Institut de traduction rattaché à l’université Oran 2 Mohamed Benahmed à Belgaïd où il a visité le village olympique dans le même pôle urbain où se trouve une résidence universitaire d’une capacité de 8.000 lits.