mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>JO/2020 SPORT/ RÉUNION MJS-FÉDÉRATIONS</span>:<br><span style='color:red;'>La reprise de la préparation toujours incertaine</span>

JO/2020 SPORT/ RÉUNION MJS-FÉDÉRATIONS:
La reprise de la préparation toujours incertaine

Aucune date de reprise de la pré paration des athlètes algériens qualifiés pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo-2020, n’a été avancée lors de la réunion de travail tenue, jeudi, par la Direction générale des sports du ministère de la Jeunesse et Sports (MJS), avec les Directeurs techniques nationaux (DTN) des Fédérations sportives.

La rencontre a regroupé le directeur général des sports du MJS et des membres de sa direction, et les DTN, représentant dix huit (18) fédérations sportives concernées. Elle constituait une autre occasion pour connaitre la vision des responsables des directions techniques nationales, sur leur plan de reprise de la préparation des athlètes déjà qualifiée aux JO et JP, de ceux susceptibles de le faire, mais également parler des plans de préparation de leurs effectifs en prévision des Jeux méditerranéens d’Oran-2022. Avant la fermeture de toutes les infrastructures sportives, en mars dernier, en raison de la pandémie du coronavirus (Covid19), plusieurs fédérations avaient déjà remis à la direction générale des sports, le plan de préparation demandé, les effectifs qualifiés aux joutes olympiques et paralympiques, entre autres.
« Cette réunion s’inscrivait dans le cadre du suivi régulier des programmes de préparation des athlètes d’élite. On a discuté d’une éventuelle reprise de la préparation, pour la période postCovid19, mais aussi des contraintes liées à cette reprise», ont indiqué des responsables techniques, mais sans pour autant avoir une « quelconque date de reprise». Ils ont été informés que le ministère de la Jeunesse et des Sports a envoyé un dossier complet à la chefferie du gouvernement avec programme de déconfinement, mais pour l’instant aucune décision n’a été retenue. Pour la majorité des présents, la reprise ne sera pas facile pour les athlètes surtout pour ceux des sports collectifs, surtout que l’arrêt à été long, et les athlètes devront reprendre la préparation à zéro. L’autre problème soulevé au cours de la réunion, l’application du protocole sanitaire imposé aux fédérations, pour une éventuelle une reprise des compétitions et de préparation des athlètes.
« A l’état où nous sommes, tous les athlètes doivent, tout d’abord, effectuer le contrôle médical ordinaire d’usage avant le début de chaque saison, il sera à la charge des fédérations. Mais, pour le protocole médical, les mesures sanitaires, les tests covid19, la désinfection des lieux d’entrainement et autres en relation avec la pandémie, devront être à la charge du ministère, mieux loti, en collaboration avec le ministère de la santé, et le Centre national de la médecine sportive (CNMS), dotés des moyens pour assurer tout le protocole imposé», se sont accordés la majorité des DTN, contacté par l’APS. Sur le plan méthodologique de sports, les DTN, rappellent que quand un athlète est inactif pendant deux mois et plus, comme c’est le cas des athlètes d’élite , il sera contraint de refaire sa préparation à zéro, avec le respect obligatoire de certaines consignes et règles, pour surtout, éviter les blessures. Il est à rappeler que les 18 fédérations sportives ayant pris part à la réunion sont : Athlétisme, Aviron et canoë Kayak, Boxe, Haltérophilie, Cyclisme, Natation, Voile, Handisport, Tirs Sportifs, Tennis de Table, Badminton, Escrime, Gymnastique, Judo, Karaté, Luttes Associées, Taekwondo et Tennis. J