mercredi , 5 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Hôpitaux abritant les services Covid-19</span>:<br><span style='color:red;'>La situation est en nette amélioration</span>

Hôpitaux abritant les services Covid-19:
La situation est en nette amélioration

Alors que le nombre des contaminations par le coronavirus a connu ces dernières semaines des niveaux supérieurs où les hôpitaux sont confrontés à l’arrivée d’un important afflux de patients dont la plupart est suspectée d’être contaminée par le coronavirus, la situation dans ces établissements a connu une nette amélioration.

Ce résultat est obtenu grâce aux différentes mesures prises par la tutelle suite à la hausse inquiétante des cas confirmés de contamination au point où les hôpitaux étaient confrontés à une forte pression, suivie par le manque de lits d’hospitalisation et de l’oxygène médical.
C’est ce qu’a assuré vendredi dernier le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.
Lors d’une tournée effectuée durant le premier jour de l’Aïd El Adha au niveau de certains établissements hospitaliers de la capitale, le ministre a indiqué que la situation au niveau des hôpitaux s’est stabilisée, en nette et en constante amélioration.
Les dispositions prises par son département sont à l’origine de cette amélioration, une avancée, précise-t-il, qui sera à profit du ministère de la Santé afin d’améliorer encore la situation de prise en charge des patients et les conditions liées à la lutte contre la Covid-19.
“Grâce aux nouvelles mesures prises dans le cadre de la prise en charge des personnes atteintes de Covid-19 et la lutte contre la propagation de cette pandémie, il a été constaté que la situation au niveau des hôpitaux s”est stabilisée et elle est en nette et en constante amélioration”, a indiqué M. Benbouzid lors sa visite à Alger, accompagné par le ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Ismail Mesbah et du Directeur de la santé publique au niveau du ministère, Yala Abderrahim.
Pour le ministre, ce qui a été «acquis» jusqu’à présent va aider son département à améliorer encore le dispositif, a-t-il ajouté lors d’un point de presse qu’il a animé à la fin de sa visite.
Ensuite, le membre du gouvernement a indiqué que cette amélioration est obtenue par les nouvelles dispositions se caractérise par la baisse de la pression sur les hôpitaux ayant connu ces derniers temps une disponibilité de lits. Il convient de rappeler dans ce cadre qu’au lendemain de la hausse des contaminations au niveau de plusieurs wilayas du pays, la tutelle a décidé une série de mesures pour affronter la nouvelle situation.
En effet, il s’agit d’une nouvelle stratégie que le ministère de la Santé a adoptée le 10 juin de l’année en cours.
Elle vise en premier lieu à repenser la stratégie de lutte contre le coronavirus et la gestion des hospitalisations des patients du Covid-19.
Ainsi, cette stratégie est basée, entre autres, sur la réduction de la durée d’hospitalisation des patients à cinq (5) jours et la détermination, dans un second cas, des cas nécessitant une plus longue hospitalisation en fonction du degré de gravité et de complexité, en soumettant les cas asymptomatiques à un suivi médical en dehors de l’hôpital.
Conséquemment à cette nouvelle stratégie, les nouvelles dispositions ont permis d’ouvrir plus de 3.000 lits supplémentaires depuis le début du mois de juin, portant leur nombre total à 13.395 lits, outre l’augmentation des capacités et des moyens de traitement, par la mise à disposition de plus d’équipements de dépistage et de protection.
Pour leur part, les personnels de la santé ont fait part de leur satisfecit. Ainsi, des médecins et paramédicaux des différents établissements visités par le ministre, ont exprimé, de leur côté, leur «satisfaction» quant à la «baisse de la charge» dans leurs services.
«Nous enregistrons, depuis quelques temps, moins de pression au sein des unités Covid-19 et ce, suite aussi, à l’implication des polycliniques dans la prise en charge des patients légèrement atteints», ont déclaré les différents responsables de ces unités des hôpitaux de Aïn Taya, El Kettar et Zeralda.
De son côté, M. Benbouzid a expliqué la nature de ses visites qui constituent un encouragement et soutien au corps médical et paramédical durant cette conjoncture difficile. «Nous nous sommes déplacés pour vous souhaiter un très bon Aïd et vous encourager dans votre noble mission», a-t-il déclaré.
Samir Hamiche