lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Transport urbain à Belgaid</span>:<br><span style='color:red;'>La souffrance des citoyens se poursuit</span>
© illustration

Transport urbain à Belgaid:
La souffrance des citoyens se poursuit

Les habitants de Belgaid à l’est de la ville ont lancé un appel aux services concernés pour l’amélioration du transport urbain vers cette région de la ville qui a enregistrée ces dernières années une grande extension urbanistique.

Quotidiennement, hommes, femmes et étudiants souffrent le martyre notamment durant la matinée pour rejoindre leurs lieux de travail et l’université à cause du nombre insuffisant de bus. «Il n’y a pas beaucoup de bus notamment ceux de l’ETO, nous demandons l’intervention du Ministre des transports, parce que personne n’a bougé le petit doigt pour faire face à cette situation. Le transport est difficile ici, pourquoi on n’a pas le droit à un transport urbain performant ? Où sont les députés et les responsables de cette ville ?
Mais ils sentiront jamais notre souffrance, parce qu’ils ont leurs véhicules personnels », nous dira un citoyen. Alors qu’Oran s’apprête à organiser les jeux méditerranéens 2022, la moitié du parc de l’établissement de transport (ETO) est en panne, et les transporteurs privés n’arrivent pas ou ne veulent pas renouveler leurs bus. A El Hamri, des dizaines de citoyens attendent l’arrivée d’un bus des lignes 53 et 54, heureusement que les chauffeurs clandestins sont là pour minimiser cette crise ; à 100 Da, les citoyens peuvent rejoindre Canastel et Belgaid.
Pour d’autres, ils n’ont pas le choix que d’attendre les bus qui arrivent bondés de monde, et où des altercations surviennent quotidiennement entre usagers et receveurs. Les habitants de Belgaid ont lancé un énième appel aux services concernés pour trouver des solutions dans les brefs délais au problème du transport vers cette région de la ville.
Fethi Mohamed