dimanche , 26 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Un relâchement total est constaté sur les mesures préventives</span>:<br><span style='color:red;'>La vaccination se poursuit avec 7800 nouvelles doses du vaccin chinois</span>

Un relâchement total est constaté sur les mesures préventives:
La vaccination se poursuit avec 7800 nouvelles doses du vaccin chinois

Oran a reçu en fin de cette semaine un 2ème quota de vaccin composé de 7800 doses, a-t-on appris hier auprès du Dr. Boukhari Youcef chef de service de prévention à la direction de la santé et de la population de la wilaya.

«Cette quantité de vaccin chinois nous permettra de vacciner 3900 personnes» ajoute t-il. Selon les explications de notre interlocuteur, ce quota a été dispatché entre 54 polycliniques et la vaccination se poursuit notamment pour les personnes de plus de 60 ans et souffrant de maladies chroniques. Il est à noter également que la vaccination enregistre un engouement grandissant de la part des citoyens à Oran.
La 2ème ville du pays enregistre une demande de 23000 personnes dont 9.000 du personnel médical. L’objectif principal est d’arriver à l’immunité collective qui permettra d’épargner la population de cette pandémie qui a bouleversé le monde. Le chef du service de prévention de la DSP a dénoncé également le véritable «relâchement» constaté dans les rues d’Oran à propos des mesures préventives. «On a remarqué un relâchement total de la population oranaise notamment dans les moyens de transports. Les bus sont entassés, heureusement pour nous, on a enregistré 25 cas par jour, le nombre des décès a également diminué, on a enregistré 3 à 4 décès par semaine alors qu’auparavant, ce chiffre a été enregistré quotidiennement», dira notre interlocuteur.
Notons que les décès enregistrés récemment sont des personnes jeunes de moins de 60 ans, «cette fois- ci, d’après nos enquêtes, ces personnes viennent consulter au dernier moment, donc en désaturation complète, on demande à la population oranaise de respecter les mesures préventives, surtout que le pays a enregistré récemment des cas du variant britannique, il faut que les citoyens prennent les précautions nécessaires», dira M. Boukhari Youcef.
Par ailleurs, un registre a été ouvert au niveau de l’ordre des médecins à Oran pour les médecins libéraux désirant se faire vacciner. Selon le président le Dr.Benkadda Mohamed El Bachir, 200 médecins se sont inscris. «Vu le nombre très bas des doses de vaccins reçues par la DSP, nous avons quand même décidé avec la DSP de commencer à appeler les médecins libéraux à s’inscrire au niveau du conseil de l’ordre, où nous avons ouvert un registre, avec la propriété pour les médecins âgés de plus de 60 ans et souffrant de maladies chroniques. Nous avons eu un quota symbolique de 60 doses soit 30 médecins.
La vaccination a été entamée dans de bonnes conditions au niveau de l’EPSP de Front de mer, et je tiens à remercier le cadre médical et administratif de cette polyclinique, la plupart des médecins vaccinés sont âgés de plus de 60 ans, à chaque fois qu’il y aura un arrivage de vaccins, il y aura un quota pour les médecins libéraux» dira t-il. Notre interlocuteur a lancé également un appel aux citoyens pour se faire vacciner. «Le message que je voudrais faire passer aux citoyens, c’est de participer à la campagne de vaccination, parce qu’il y a une méfiance des citoyens par rapport au vaccin, je suis président du conseil de l’ordre et je me suis fait vacciner» conclut le docteur Benkkada Mohamed.
Fethi Mohamed