mardi , 4 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>M’sila</span>:<br><span style='color:red;'>La vidéo sur l’hôpital de Sidi Aïssa vise à nuire à cet établissement</span>

M’sila:
La vidéo sur l’hôpital de Sidi Aïssa vise à nuire à cet établissement

Les services de la wilaya de M’sila ont indiqué dimanche que la vidéo sur l’établissement public hospitalier, EPH-Kouici Belaïche de Sidi Aïssa, diffusé samedi sur le réseau social Facebook et présentant le cadavre d’un homme jeté sur le sol du couloir de l’hôpital «vise à nuire à cet établissement».

Dans un communiqué dont une copie a été remise à l’APS, les mêmes services ont précisé «qu’il s’agit en fait de cinq (5) personnes, entrées de force à l’hôpital en sautant par-dessus la clôture, qui étaient armées de bâtons et avaient menacé les staffs médical et paramédical et le médecin de permanence avant de lever la personne décédée de son lit pour le jeter parterre puis de déverser sciemment, à ses côtés, des ordures dans l’intention de nuire à la situation de la personne morte et à l’hôpital». «Après ouverture d’une enquête sur l’incident, une des personnes suspectées a été identifiée et interpelée et les investigations se poursuivent pour parvenir à arrêter les autres personnes impliquées et les présenter à la justice», ont ajouté les services de la wilaya. Le communiqué a indiqué que la wali de M’sila, Cheikh El Ardja a présidé samedi dans la soirée, une réunion d’urgence au sein de l’établissement hospitalier de Sidi Aïssa avec les staffs dirigeant, médical et paramédical ainsi que les chefs des services et représentant de la société civile qui ont exprimé diverses préoccupations et requêtes déjà émises lors du mouvement de contestation mené fin juin passé par les personnels de l’établissement et qui «seront prises en charge dans les prochains jours». Le communiqué termine en affirmant que «les pouvoirs publics déploient de gros efforts pour améliorer les prestations sanitaires et assurer une meilleure prise en charge de tous les malades notamment ceux atteints du nouveau coronavirus et considèrent que la préservation de la dignité de la personne relèvent de la responsabilité de tous».