jeudi , 18 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Hamri Miloud</span>:<br><span style='color:red;'>L’ailier de l’USMBA surnommé  le Muller algérien</span>

Hamri Miloud:
L’ailier de l’USMBA surnommé le Muller algérien

Il a été le plus jeune de la mythique génération de l’USMBA des années soixante, Hamri Miloud, l’enfant du quartier Gambetta (Larbi Ben M’hidi) et qui mène aujourd’hui, à l’âge de 75 ans, une retraite tranquille avec sa famille domiciliée au quartier Fg Thiers, tout près de la maison de la presse de SBA.

Hamri Miloud est né le 31 du mois de janvier 1945 à Sidi Bel Abbés. Hamri a tapé au ballon dès son jeune âge sans oublier ses études qui ont été sa priorité. Mordu et doué au foot, son professeur de l’éducation physique Loubadj l’a guidé et c’est l’entraineur français du Sporting, Rébibo qui le découvrit et lui fait signer sa première licence chez les jeunes de l’équipe des colons, le SCBA en 1960. « Dès que nous réalisions un bon résultat, les dirigeants du SCBA nous attablaient durant les déjeuners en face des séniors afin de nous motiver davantage. » A l’aube de l’indépendance, Hamri a signé à l’Etoile de Bel Abbés pour la catégorie des juniors mais s’est éclaté avec l’équipe première durant la saison 1962 – 63. Une saison qui lui a ouvert les portes du club phare de la wilaya, l’USM Bel Abbés. Hamri Miloud découvre ainsi la grande équipe de l’USMBA de l’époque et a commencé à tracer son chemin doucement jusqu’à ce qu’il éclata durant l’année 1965. Contre le CA Planteurs, il a inscrit un triplé sur les sept buts de l’USMBA. Ses slaloms, dribles et buts décisifs feront parler de lui et a été convoqué pour des stages avec l’EN. Grâce à ses techniques, il fut surnommé Muller en référence à la légende allemande Gerd Muller car depuis ce fameux match contre le CAP, il a marqué en moyenne un but par rencontre.Hamri a tenu à se confesser: « Je n’oublierai jamais une personne, Bekkar Cheikh, Allah Yarhmah! Il était d’un grand apport et m’encouragea sans relâche afin de m’améliorer.
Ses encouragements m’ont beaucoup aidé et comme preuve, la majorité des posters de l’équipe, vous allez me trouver posé à côté de lui. C’est une grande figure du foot local qui nous a quittés».
Hadj Miloud n’a pas oublié ses études et a pu joindre les deux bouts en continuant ses études à Tiaret et jouer avec l’USMBA. Il a terminé sa carrière en tant qu’enseignant avant de prendre sa retraite du métier du noble art.
Miloud Bekkar