samedi , 24 juillet 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Elle s’acquitte de ses missions constitutionnelles rappelle la revue «El Djeich»</span>:<br><span style='color:red;'>L’ANP s’abstient de s’immiscer dans le processus électoral</span>

Elle s’acquitte de ses missions constitutionnelles rappelle la revue «El Djeich»:
L’ANP s’abstient de s’immiscer dans le processus électoral

«L’ANP refuse de tomber dans le jeu des égarés comme elle refuse également de servir de marche-pied à ceux dont l’incapacité à mobiliser les citoyens et à gagner leur confiance, cherchent vainement des justifications à leurs échecs et à leur déception».

L’ Armée nationale populaire tient à son caractère républicain, à ses missions constitutionnelles et ne s’ingérera en aucune manière dans le processus électoral en cours. Cette réalité très largement constatée par l’opinion nationale au travers de l’actualité de l’heure, a été réaffirmée dans l’éditorial du dernier numéro de la revue El Djeich. «A la veille d’un rendez-vous très important pour l’avenir de notre pays, représenté par les élections législatives (…) rappelle une fois de plus à ceux qui ont la mémoire sélective que l’Armée nationale populaire est une armée Républicaine qui continuera à tout jamais de s’acquitter de ses missions constitutionnelles, conformément aux lois de la République, dans un esprit d’engagement et de volonté constante de défendre la souveraineté et l’unité de l’Algérie», a-t-on souligné.
Ce constat confirmé, l’ANP précise à travers la revue El Djeich, sa volonté de ne pas s’«immiscer dans tout processus électoral, à moins que ce ne soit pour réunir les conditions idoines, à même d’assurer son déroulement en toute sécurité». L’intention de l’institution militaire est ainsi clairement exprimée. Les éléments de l’ANP étant citoyens, «s’acquitteront, aux côtés de leurs concitoyens, de ce devoir national en exprimant leur voix en toute liberté et transparence». Cela étant dit, «l’ANP refuse de tomber dans le jeu des égarés comme elle refuse également de servir de marche-pied à ceux dont l’incapacité à mobiliser les citoyens et à gagner leur confiance, cherchent vainement des justifications à leurs échecs et à leur déception», précise-t-on dans l’éditorial.
L’ANP assume pleinement les grands espoirs nourris par le peuple en faveur du changement et de «l’édification de la nouvelle Algérie, comme promis par Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune». Adhérant à cette vision au même titre que l’ensemble des Algériens, l’éditorial affiche la disponibilité de l’Armée à rester aux côtés du peuple en mettant en exergue «son combat pour le renforcement de l’Etat de droit et l’enracinement des fondements d’une société démocratique».
Assurant la fidélité de l’ANP à son serment et à ses engagements, la revue a rappelé la dernière visite du général de corps d’armée dans la 1ère région militaire, où il a averti ceux qui projettent de perturber les élections ou d’influer sur leur déroulement, soulignant que «le peuple algérien est plus que jamais conscient et il ne se laissera pas manipuler ou entraîner dans des dédales périlleuses, pour faire échec à tous les plans malveillants, en se tenant tel un seul homme aux côtés des institutions de l’Etat face à tous les comploteurs».
Abordant la problématique sécuritaire à l’échelle de la sous-région, l’éditorialiste met en évidence l’instabilité qui prévaut dans les pays du voisinage et retient «les interventions directes et indirectes de certains pays pour dicter leurs politiques et piller les biens et les richesses». L’actualité récente conforte ce propos, notamment sur «l’exploitation du cyberespace pour lancer une nouvelle forme de guerre s’appuyant principalement sur les médias sociaux, devenus un refuge pour les réseaux du crime organisé», indique l’éditorialiste, non sans manquer de noter que ces réseaux sociaux sont «utilisés comme moyen de désinformation et pour les besoins de campagnes hostiles malveillantes afin de provoquer la discorde parmi les membres d’un même peuple».
Il a affirmé, à ce propos, que «toutes ces évolutions et dangers imposent à notre pays d’y faire face par tous les moyens et de s’adapter aux défis de l’heure afin de se protéger et d’assurer la sécurité de notre peuple». Pour cela, a-t-il dit, le peuple algérien «doit être conscient de l’ampleur de ces défis, démasquer les traîtres et les mercenaires et faire face à tous ceux qui cherchent à porter atteinte à la stabilité, à la sécurité et à l’unité de l’Algérie». L’éditorial est revenu également sur les dernières sorties du chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’Armée Saïd Chanegriha qui a supervisé l’exécution de trois exercices tactiques avec munitions réelles «raâd 2021», «El Hasm 2021» et «SaHQ 2021», dans les deuxième, troisième et première régions militaires respectivement. On retiendra ainsi que les trois exercices entrent dans le cadre de «la poursuite du processus de renforcement des capacités de l’Armée sur tous les plans», les opérations de combat se sont caractérisées par «un haut niveau de professionnalisme à tous les stades et un excellent niveau tactique et opérationnel».
Ceci reflète «les capacités élevées des équipages et des commandants à tous les niveaux, s’agissant notamment de l’utilisation optimale du terrain, la coordination étroite entre les différentes unités participantes et la haute compétence des cadres en matière de maîtrise des différents systèmes d’armes et équipements employés».
L’objectif de l’ANP et que le général de corps d’Armée a mis en avant consiste en «l’édification d’une force dissuasive capable de faire face à toute forme d’agression et de trahison, en continuant sur cette démarche scientifique rigoureuse et ambitieuse».
L’ambition ne manque effectivement pas et elle est exclusivement mise au service de la patrie.
Yahia Bourit