lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>BOUISSEVILLE (Aïn El Türck)</span>:<br><span style='color:red;'>Le centre familial de la Mutuelle renaît de ses cendres</span>

BOUISSEVILLE (Aïn El Türck):
Le centre familial de la Mutuelle renaît de ses cendres

Ayant ouvert ses portes en 1982, le centre familial de la Mutuelle Générale des Matériaux de Construction (MGMC) de Bouisseville, a traversé plusieurs péripéties dues, par moment, à une gestion assez chaotique, avant de retrouver sa stabilité depuis maintenant près d’une année et demie avec la nomination d’un nouveau gestionnaire, représenté en la personne de M. Lachib Achour, avec pour mission de rétablir l’infrastructure dans sa vocation initiale, à savoir celle de prestataire de services au profit de ses adhérents mais également aux particuliers.

Fort de ses 50 bungalows, d’une salle de restauration et de conférence, d’une cafétéria et de ses multiples aires de jeux et d’espaces verts, le centre renaît de ses cendres consécutivement à une mobilisation générale de l’encadrement administratif et technique avec des moyens limités certes, mais efficaces. Aujourd’hui, ce centre familial est apte à relever les défis pour accueillir ses clients dans un environnement convivial, sécurisé et apaisant pour les familles.

De nouvelles opérations de renouvellement des équipements domestiques vieillissants et de réhabilitation et d’embellissement sont en cours, afin d’offrir un maximum de confort et de bien-être aux hôtes en séjour dans ce centre nous apprend-on.

M. Lachib Achour, directeur du centre

Il est vrai que l’opération de redressement du centre a nécessité plus d’une année et une somme d’efforts, colossale. La qualité de la prestation s’est améliorée depuis fortement, car outre la maîtrise de la gestion, il fallait faire face au vieillissement de la structure, notamment au niveau de la boiserie des chalets et des bungalows, de l’étanchéité des toitures et de l’éclairage. Nous avons créé notre propre atelier de maintenance, tout en comptant sur nos moyens. La visite dernière du directeur général de la Mutuelle et du commissaire aux comptes, nous rassure d’ailleurs sur la continuité dans notre mission. Une enveloppe d’un milliard et demi de centimes, sera incessamment dégagée par la tutelle, afin de prendre en charge les grandes opérations inscrites dans notre plan d’action, dont celles des grosses œuvres citées ci-haut. D’autre part, je tiens à déclarer ma satisfaction suite à la signature dernièrement de la convention collective des travailleurs, un acquis important pour le personnel à qui revient le mérite de ce redressement du centre familial.