jeudi , 23 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Le front social, l’habitat et la Santé</span>:<br><span style='color:red;'>Le Conseil des ministres fait le point</span>

Le front social, l’habitat et la Santé:
Le Conseil des ministres fait le point

Le président de la République a instruit le ministre dans le sens «d’accorder une importance accrue au parachèvement de tous les programmes et projets de réalisation de logements, toutes formules confondues, notamment les logements AADL, en consécration de l’engagement de l’Etat à garantir des logements aux citoyens, particulièrement à la classe moyenne».

Le Conseil des ministres qui s’est réuni avant-hier sous la présidence du chef de l’Etat, a planché sur plusieurs dossiers d’importance. La question de la réforme hospitalière, une question directement prise en charge par un ministre délégué chargé spécifiquement de cette tâche, fait l’objet de l’intervention du Président qui, dans un souci d’efficacité a exigé «la définition d’un calendrier clair pour la mise en œuvre» de cette réforme. Dans le lot des objectifs de ladite réforme, le chef de l’Etat estime nécessaire «la révision impérative de l’organisation des Urgences et autres services hospitaliers pour améliorer la relation du citoyen avec l’Hôpital».
Il également instruit les responsables du secteur à ouvrir le «dialogue avec les différents partenaires sociaux dans le secteur de la Santé pour l’examen de la situation socio-professionnelle des personnels». Un aspect urgent pour un meilleur rendement de la Santé. A ce propos, le Président préconise «la mise en place d’une approche prenant en compte l’efficacité du Service civil en vue de l’encouragement des compétences nationales et de la protection de la Santé publique».
Le dialogue social considéré d’ailleurs par M.Tebboune comme une marque de la bonne gouvernance, doit donc être la règle dans la démarche du gouvernement. A ce propos, il a ordonné l’ouverture du dialogue avec les différents partenaires sociaux aux fins «d’améliorer la situation socioprofessionnelle des employés du secteur de l’Education nationale ainsi que la révision du Statut particulier de l’enseignant», note le communiqué de la présidence de la République.
Il faut savoir que les enseignants ont organisé le 12 avril dernier une grève à laquelle ont appelé les syndicats du secteur, avec pour revendication l’amélioration du pouvoir d’achat de l’enseignant, à travers l’affectation de logements «au profit de cette catégorie, étant un moyen essentiel et nécessaire qui garantit la stabilité et un meilleur rendement des enseignants».
Le logement qui demeure une priorité pour la majorité des Algériens a fait l’objet d’un rapport présenté par le ministre de l’Habitat. Sur le sujet, le président de la République a instruit le ministre dans le sens «d’accorder une importance accrue au parachèvement de tous les programmes et projets de réalisation de logements, toutes formules confondues, notamment les logements AADL, en consécration de l’engagement de l’Etat à garantir des logements aux citoyens, particulièrement à la classe moyenne». Il faut dire qu’une prise en charge pérenne de ce dossier fait partie des engagements du président de la République. Et parmi les promesses faites aux Algériens, M.Tebboune entend lancer la Banque de l’Habitat. Pour cela, il a ordonné la création de cet établissement. Il faut savoir que cette «Banque réunira toutes les instances de financement et ouvrira la voie aux privés pour participer à son capital», précise le communiqué.
Abordant la question du Commerce, Abdelmadjid Tebboune a ordonné la création d’un nouveau réseau de statistiques dans le secteur du commerce, afin de déterminer avec précision les besoins nationaux. «Ce réseau devra prendre en ligne de compte la production, l’importation, la consommation nationale, et portera sur toutes les communes du pays, dans le but de déterminer avec précision les besoins nationaux».
Sur un autre plan, le chef de l’Etat a instruit le ministère de l’Intérieur à l’effet de mettre les moyens à la disposition de l’Autorité nationale indépendante des élections en prévisions des législatives. Outre cette instruction, le Président a ordonné «la mise en place d’un plan de prévention sanitaire à l’occasion des législatives du 12 juin 2021 couvrant les encadreurs, les centres et les bureaux, et ce en coordination avec le ministère de la Santé et l’ensemble des services concernés», rapporte le même communiqué. M. Tebboune a en outre souligné «la suspension totale des activités de terrain des membres du Gouvernement avant et durant la campagne électorale».

Nadera Belkacemi