vendredi , 27 mai 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Kamel Rezig de Mostaganem</span>:<br><span style='color:red;'>«Le continent africain, une réelle opportunité pour nos opérateurs économiques»</span>

Kamel Rezig de Mostaganem:
«Le continent africain, une réelle opportunité pour nos opérateurs économiques»

Dans une déclaration à la presse à l’issue de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Mostaganem qui lui a permis de se rendre dans deux importantes unités industrielles privées, spécialisées dans la fabrication de produits chimiques (Chlore ferrique et acétate d’aluminium) et alimentaires à base de céréales, et à la deuxième édition du salon régional de l’exportation hors hydrocarbures qui s’est tenue du 9 au 11 du mois courant drainant plus d’une cinquantaine d’opérateurs économiques exposant divers produits, le ministre du commerce et de la promotion des exportations Kamel Rezig s’est dit très satisfait de la dynamique insufflée par la remise d’autorisations d’exploitation à plusieurs unités industrielles, en application des directives du président de la République et de l’effort des autorités locale, à leur tête le wali.

 

Le ministre a ajouté qu’en quelques semaines, ces unités produisent qualitativement et certaines d’entre elles exportent leurs produits. L’encouragement, l’accompagnement et des facilités leur sont accordés pour réussir le développement économique.
Quant aux salons qui sont organisés ici et là à travers le territoire national, Kamel Rezig a souligné que leur objectif est de faire découvrir les produits locaux et de permettre aux participants d’échanger leurs expertises. Il a aussi appelé les opérateurs économiques à participer aux manifestations à l’étranger pour l’année 2022, prévues dans des pays, européens, africains, asiatiques, et d’Amérique pour faire connaître le produit algérien en vue d’éventuelles exportations. Les opérateurs intéressés doivent prendre contact avec l’AGEX (Agence nationale de promotion du commerce extérieur).
Aussi, le ministre a évoqué la zone de libre échange continentale africaine devant entrer en vigueur le premier juillet 2022. Cette zone constitue une opportunité pour développer l’économie nationale et renforcer les échanges commerciaux avec 54 pays signataires de l’accord. Un marché de 1.2 milliard d’habitants et un produit interne brut (PIB) à 2500 milliards de dollars. A rappeler que certains opérateurs économiques exportent leurs produits vers des pays africains. Ces opérateurs et d’autres auront toute l’opportunité d’exporter vers d’autres pays africains. D’ailleurs, à la deuxième édition du salon régional de l’exportation hors hydrocarbures, huit ambassadeurs à Alger, du Tchad, Sénégal, Cameroun, Guinée, Zimbabwe, Mauritanie, Angola et du Bengladesh ont visité les divers stands dressés par les opérateurs économiques, montrant leurs divers produits locaux, et reçu d’amples explications s’y rapportant. Ces diplomates ont été intéressés par les produits exposés, et ont laissé entendre que des négociations peuvent avoir lieu quant à leur exportation vers leurs pays.
Le ministre du commerce et de la Promotion deS exportations a rappelé l’orientation du président de la République dont l’objectif vise à atteindre 7 milliards de dollars d’exportation hors hydrocarbures à la fin de l’année 2022. Rappelons que le dit salon a été organisé par la chambre de commerce et d’industrie de Mostaganem. Soulignons que le ministre a commencé sa visite à Mostaganem par l’inauguration de nouveau centre du registre du commerce, sis à proximité de l’ancienne gare de voyageurs et composé d’un hall, de guichets de 12 bureaux et d’un logement de fonction. Selon les explications fournies au ministre par le directeur dudit centre, la wilaya compte 37251 commerçants inscrits dont 35261 personnes physiques et 1990 personnes morales. Parmi ces commerçants, il y a 2708 femmes détentrices de registres de commerce, physiques et morales. 26426 de l’ensemble des registres sont électroniques, les autres demeurent encore classiques. 63 entreprises activant dans l’import ont un numéro spécial. 34 registres concernant l’export. L’effectif du personnel employé dans le dit centre est faible du point numérique. Un fonctionnaire pour 2191 commerçants, alors que la moyenne générale à l’échelle nationale est d’un employé pour 1373 commerçants.
A cet effet, le ministre a donné son aval pour le recrutement de nouveaux agents afin de combler le déficit. Indiquons que le ministre a demandé aux responsables de l’unité privée de fabrication du chlore ferrique et de l’acétate d’aluminium qui exporte ses produits vers l’Angleterre, les USA, la Tunisie et le Maroc, de faire profiter, les employés du laboratoire d’analyse de la direction de wilaya du commerce de l’expérience et du savoir faire de leurs chimistes du laboratoire ultra moderne de l’unité.
Les produits de celle-ci répondent aux normes internationales.
Charef.N