mardi , 25 janvier 2022
<span style='text-decoration: underline;'>ESPAGNE</span>:<br><span style='color:red;'>Le FC Barcelone annonce l’arrivée de Xavi Hernandez comme entraîneur</span>

ESPAGNE:
Le FC Barcelone annonce l’arrivée de Xavi Hernandez comme entraîneur

Le FC Barcelone a annoncé officiellement vendredi le recrutement de son ancienne gloire Xavi Hernandez au poste d’entraîneur, après le limogeage de Ronald Koeman

«C’est le moment de rentrer à la maison. Bienvenue, Xavi», a tweeté le Barça. «Ce n’était pas un adieu, c’était un à bientôt», écrit le club en soustitre d’une vidéo montant l’hommage des joueurs barcelonais à Xavi lors de son départ en 2015. Il arrivera ce week-end à Barcelone et sera présenté lundi à midi lors d’une cérémonie publique au Camp Nou, a précisé le club dans un communiqué.
Le club qatari d’Al Sadd, que Xavi entraînait depuis 2019, avait annoncé quelques heures plus tôt avoir trouvé un accord avec les Catalans et avait posté sur les réseaux sociaux des images de l’Espagnol faisant ses adieux aux joueurs. Après avoir quitté Barcelone en 2015, le génial milieu de terrain a pris la direction d’Al Sadd, au Qatar, où il a fini sa carrière de joueur (2015-2019) avant d’entamer une reconversion immédiate comme entraîneur. Après deux années à la tête du club qatari, il a déjà remporté le championnat, la coupe nationale et la Supercoupe du Qatar. Mais surtout, en un laps de temps réduit, Xavi a réussi à installer au Qatar des principes de jeu qui lui sont chers.
Ceux appris dans les rangs de la Masia, le prestigieux centre de formation catalan, et affinés auprès d’un entraîneur comme Pep Guardiola: un jeu de possession, fait de passes courtes dans des espaces réduits. Bref, les bases du «tiki-taka», le fameux jeu catalan lancé par l’icône Johan Cruyff dans les années 1990. Le chantier est immense. Xavi devra accorder ses violons avec Laporta, et surtout composer avec les énormes soucis financiers qui plombent le club catalan, endetté de plus d’un milliard d’euros. Sur le terrain, ses objectifs sont clairs: sportivement, le Barça, actuel 9e de Liga à neuf points de la Real Sociedad et à huit de son grand rival, le Real Madrid, doit à tout prix revenir sur la tête du classement.
Il doit aussi tenter d’assurer une qualification pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, malgré les deux claques initiales reçues face au Bayern Munich au Camp Nou (3-0) et contre le Benfica à Lisbonne (3-0). Mais surtout, Xavi doit faire retrouver son identité de jeu au club blaugrana, en se basant sur la jeune génération avec, en tête, les prodiges Ansu Fati, Pedri et Gavi, et d’autres talents précoces comme Segiño Dest ou Frenkie de Jong.