lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Le Président Tebboune à l’occasion du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures</span>:<br><span style='color:red;'>«Le front social doit être renforcé»</span>

Le Président Tebboune à l’occasion du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures:
«Le front social doit être renforcé»

Le président de la République qui a procédé récemment à un remaniement ministériel, engage, de fait, le débat sur la relance économique dans le courant de l’année 2021. Mais cette dynamique souhaitée à tous les niveaux de la société ne saurait se réaliser dans un contexte social bouillonnant.

A l’occasion du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le président de la République a adressé un message aux travailleurs, incitant leur organisation à contribuer à conforter le front social pour faire face aux tentatives de récupération des difficultés que rencontrent les travailleurs. «L’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), cette organisation prestigieuse, connue pour sa longue tradition de lutte et de militantisme, est appelée en cette conjoncture marquée par une situation économique difficile et la propagation de la pandémie de Covid-19 et leurs retombées sur la situation sociale sur de larges catégories de travailleurs, à adhérer, comme à son accoutumée, aux efforts visant le renforcement et l’immunisation du front social contre les tentatives d’exploitation insidieuse de cette situation, en semant le doute et la confusion», a indiqué Abdelmadjid Tebboune. L’évocation du front social suppose que l’appétit des milieux anti-nationaux entend user des conséquences désastreuses provoquées par la Covid-19 sur la société pour attenter à la stabilité du pays. Lu par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, le message présidentiel revient sur l’impact de la crise sanitaire sur l’économie du pays et à ce propos, le président signale la détermination de l’Etat «à accélérer la cadence de traitement des incidences sociales et à prendre en charge graduellement nos sœurs et frères travailleurs impactés», rassure le président de la République, qui insiste sur le suivi constant «de la mise en œuvre des programmes tracés et des décisions prises à cet effet par les autorités publiques».
Le président de la République qui a procédé récemment à un remaniement ministériel, engage, de fait, le débat sur la relance économique dans le courant de l’année 2021. Mais cette dynamique souhaitée à tous les niveaux de la société ne saurait se réaliser dans un contexte social bouillonnant. Aussi, l’Algérie a véritablement besoin d’une sérénité sociale pour enclencher un processus de redressement socioéconomique freiné par la pandémie de la Covid-19. Le propos du président, à l’endroit de l’UGTA est donc clair et souligne l’impératif de l’unité nationale pour éloigner le spectre de la division à un moment où le pays a tant besoin que tous ces enfants regardent dans la même direction.
Le président de la République n’omettra pas de signaler le fait qu’en cette date anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, le défi essentiel que doit relever l’actuelle génération est de se départir de la dépendance à la rente pétrolière et gazière. La diversification économique, thème de prédilection du président de la République a toute sa place dans le contexte actuel, sachant que de toute façon, le pays ne peut plus compter sur les seules hydrocarbures pour vivre. Et combien même les prix de l’or noir s’enflammaient, la vision de l’Etat est de s’en détourner pour construire une économie forte et créatrice de richesse.
Anissa Mesdouf