mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Arkab reçoit le directeur général de la CCOCC</span>:<br><span style='color:red;'>Le gisement de Ghar Djebilet au menu des discussions</span>

Arkab reçoit le directeur général de la CCOCC:
Le gisement de Ghar Djebilet au menu des discussions

Le ministre de l’Energie et des mines Mohamed Arkab a reçu hier une délégation de la Société chinoise de construction spécialisée en génie civil « CCOCC », conduite par son directeur général Zhong Banfeng, évoquant la participation de cette société spécialisée dans les construction, chemins de fer et travaux publics dans le projet d’exploitation de la mine de fer à Ghar Djebilet.

Lors de cette séance, le ministre Arkab a fait une présentation du projet structurant d’exploiter la mine de fer de Ghar Djebilet, qui s’inscrit dans le cadre des engagements du président de la République concernant l’exploitation des capacités minières pour le pays.
Le ministre a souligné également que dans le cadre de ce projet, de nombreuses installations et infrastructures de production sidérurgiques, installations de stockage du minerai provenant des sites d’exploitation de Ghar-Djebilet dans le but de son acheminement vers le nord du pays, par camion électrique et par train spécial. Dans ce cadre, il a été proposé de constituer un groupe de travail composé des cadres du ministère de l’Energie et des mines, du ministère des Transports et de l’entreprise chinoise, afin d’élaborer une carte de travail pour concrétiser ce projet.
Pour sa part, le directeur général de la CCOCC a exprimé la volonté et la volonté de l’entreprise de participer à la réalisation de ce projet «important», de parvenir à plus de rapprochement et de coopération dans ce domaine, afin de réaliser des intérêts communs et d’apporter l’expertise nécessaire et la formation.
Il est à rappeler qu’un contrat de joint-venture pour la réalisation du projet d’exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilet (Tindouf) entre la partie algérienne et le consortium chinois CMH a été signé il ya plusieurs mois. Ceci permettra de contribuer au développement économique d’une grande partie du Sud-Ouest du pays, mais aussi à la relance de l’économie nationale, au développement et à la promotion du secteur des mines dans le pays. Cofinancé par l’Algérie et la Chine, ce projet verra ensuite son lancement effectif en 3 étapes, à savoir 2021/2024 avec la réalisation de l’unité pilote, la deuxième phase (2024-2027) sera dédiée à la production de 2 à 4 millions de tonnes de produits marchands, tandis que la troisième phase (2027-2035 à 2040) verra la production de 40 à 50 millions de tonnes, dont 30 millions de tonnes de produits marchands.
Noreddine Oumessaoud