jeudi , 25 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue 1</span>:<br><span style='color:red;'>Le MC Oran tout feu, tout flamme</span>

Ligue 1:
Le MC Oran tout feu, tout flamme

Le MC Oran a réussi sa première victoire en déplacement en s’imposant vendredi face au CS Constantine (3-1), lors du match joué au stade d’El-Khroub pour le compte de la 14e journée, et pendant lequel l’attaque oranaise a de nouveau frappé fort.

Ce succès, le deuxième de rang des «Hamraoua» après le carton qu’ils ont infligé à l’US Biskra (6-1) lors de la journée d’avant, leur permet de monter sur le podium avec 24 points. De quoi inciter ses fans à se remettre à rêver. Courant après un premier titre depuis 1996, date de sa consécration en Coupe d’Algérie, le MCO progresse de match en match, s’est réjoui son nouvel entraineur, Kheïreddine Madoui, intronisé à la tête de la barre technique dimanche dernier. «C’est une victoire méritée face à une bonne équipe constantinoise. Personnellement, j’ai suivi les précédentes rencontres du MCO et je constate que l’équipe progresse de match en match. Ce qui me conforte le plus, est que tous les joueurs, quel que soit le compartiment où ils évoluent, cherchent à marquer des buts, ce qui explique la bonne santé de notre ligne offensive», a déclaré le seul entraineur algérien à avoir décroché la Ligue des champions africaine (sous sa forme actuelle). Les propos de l’ancien coach de l’ES Sétif sont traduits par cette première place des Oranais au classement de la meilleure attaque du championnat avec un total de 21 buts. Une «moisson» à laquelle ont contribué pas moins de 12 joueurs de l’effectif, dont le nouveau «joker» de l’équipe, le jeune Mohamed Bachir Belloumi, qui a remis ça face au CSC en inscrivant son deuxième but de rang quelques instants après son entrée en jeu. Et si le club phare de la capitale de l’Ouest se présente comme un sérieux candidat pour jouer les premiers rôles, c’est grâce aussi, selon les observateurs, au travail de continuité assuré par Omar Belatoui présent dans le staff technique depuis l’intersaison, en dépit des changements intervenus dans ce registre. L’ancien défenseur international avait accompagné le Français, Bernard Casoni dans la préparation d’intersaison, avant de lui succéder après huit journées de championnat. L’arrivée de Madoui ne va finalement pas précipiter le départ de Belatoui, contrairement à ce qu’on pensait dans les coulisses du club, puisque l’intéressé a affirmé, après le match face au CSC, qu’il n’avait pas l’intention de jeter l’éponge. Une décision saluée, du reste, par le nouveau patron technique de la formation d’El-Bahia, qui a d’ailleurs mis en avant le «mérite» de Belatoui et le reste du staff «dans les résultats probants de l’équipe depuis le début de la saison».